Affiches d’Oldboy de Spike Lee

Voici ci-dessus la première affiche d’Oldboy de Spike Lee, avec Josh Brolin, Elizabeth Olsen, Sharlto Copley et Samuel L. Jackson, remake de l’excellent film de Park Chan-wook.

Il y avait déjà un teaser poster mais exceptionnellement nous avons aussi avoir pu accès à différents projets d’affiches dans des styles assez variés.
On remarquera que la piste retenues est assez stylisés type photo de mode, qui contraste avec la violence des autres et certainement du film.
Petit détail qui tue : sur l’affiche est indiqué « A Spike Lee Film » au lieu du traditionnel « A Spike Lee Joint ».

Critique du film Iron Man 2

iron man 2

Après beaucoup d’attente, de péripéties diverses et quelques déceptions, j’ai enfin pu voir la suite d’Iron Man. Le premier du nom m’avait déjà beaucoup enthousiasmée, et c’est donc sûrement sans grande objectivité que j’ai découvert le 2. Bon, la faute peut-être à Robert Downey Jr et à son charisme parfait dans le rôle de Tony Stark.

Contrairement à Tobey Maguire et son double « numérique » dans Spiderman (rappelant beaucoup une bouillie de pixels), Robert Downey Jr est aussi à l’aise dans son armure de synthèse que dans un smoking.  Iron Man (1) avait réussi le pari (alors énorme pour un film de super-héros) de se défaire du tout CGI pour revenir à une mixité de différentes techniques de VFX permettant d’offrir une meilleure intégration des acteurs dans l’action et les décors. C’est donc naturellement qu’Iron Man 2 continue dans la lancée : mesdames mesdemoiselles messieurs, vous allez vous en prendre plein la vue. Tout est fait pour vous éblouir, quitte à laisser le scénario un peu de côté. Aïe, là ça se complique… Décevant ? Oui un peu, surtout quand on sait que le scénariste Justin Theroux est le génial auteur de Tonnerre sous les Tropiques et qu’il aurait pu largement mieux faire ici. Mais bon, dans Iron Man 2, le spectacle est toujours là, pour tout le monde et on oublie que le récit est un peu faiblard (le premier n’était pas non plus à tomber de son fauteuil, faut bien se l’avouer aussi). Donc pour vous :

Mesdames, Tony fait les yeux encore plus doux à Pepper et se découvre l’âme d’un romantique, Mesdemoiselles, le fessier d’Iron Man (avec ou sans armure) est toujours très bien mis en valeur. Messieurs, les ironettes, les jambes de Pepper et Nathalie et la combinaison de Black Widow vous feront pétiller les yeux.

Sans oublier nos amis fidèles les geeks, à qui Tony offre une belle démonstration de son environnement software et d’assemblage « hardware » ; ainsi que nos amis fidèles les mélomanes, qui seront ravis de l’excellente bande musicale (avec un petit mix Queen/Daft Punk pendant un combat Iron Man / War Machine particulièrement réjouissant).

D’ailleurs, ne soyez pas trop déçus, il y a bien du AC/DC, mais nous sommes loin d’une bande son entièrement composée par le groupe, contrairement à ce qu’a pu annoncer la promo.

Et sinon, l’intérêt de la suite me demanderez-vous ? Et bien, tout simplement, est-ce que Tony Stark a gagné en maturité dans Iron Man 2 ? Pour y répondre, l’enjeu de ce deuxième opus repose principalement sur les relations qu’il développe avec les autres personnages :

PepperGwyneth Paltrow qui offre une nouvelle fois un duo de choc (un peu) et de charme (surtout) avec Tony Stark/RD Jr, et une mention particulière pour la scène dans l’avion, touchante dans l’inversion des rôles…

Rhodey – incarné par un Don Cheadle convaincant en remplaçant de Terrence Howard mais plutôt sous exploité, malgré la forte présence de War Machine !

Nathalie « Black Widow » – magnifique Scarlett Johansson qui connaît malheureusement le même sort que Don Cheadle, mais qui permet de renforcer l’intérêt du SHIELD pour Tony… ça annonce subtilement The Avengers 😉

Nick Fury –  à qui Samuel L. Jackson offre un rôle plus développé, tout aussi euphorisant que dans les dernières secondes du premier Iron Man, et apportant enfin du sens dans la vie de Tony.

Justin HammerSam Rockweel – qui s’en sort plutôt bien en concurrent loser de Stark !

Ivan Vanko « Whiplash » – le grand méchant incarné par Mickey Rourke, – qui à défaut de donner le meilleur de lui-même s’imprègne sympathiquement du personnage et semble même parfois s’amuser un peu.

Mais la relation la plus forte est celle que Tony développe avec lui même. Son narcissisme est encore plus exacerbé et agaçant que dans le premier, le rendant aussi plus fragile, plus en retrait avec les autres, se demandant même s’il pourra survivre à Iron Man : il s’empoisonne lentement, de son cœur qui déraille mais aussi de tout ce qu’il a avoué et  surtout de tout ce qu’il n’avoue pas. Il s’empoisonne de sa trop grande confiance en lui et du manque de confiance en les autres. Tony Stark est un grand sensible, rongé par la solitude et le chagrin dû à un père trop peu présent dans son enfance. Solitude et chagrin qu’il noie, soit dans la construction de nouvelles armures, soit dans l’alcool.

L’alcool, son grand vice, qui l’entraine d’ailleurs à chaque fois dans des incidents « WTF », la scène de la soirée d’anniversaire atteignant le sommet du grand n’importe quoi. Car oui, Iron Man 2, reprend forcément ce qui avait fait le succès du premier titre avec du pur divertissement où priment l’action et l’humour et où une certaine conception de l’action « 6ème degré » est appliquée à plusieurs reprises. Certains spectateurs déjà réfractaires au genre s’offriront certainement une petite palmface de temps à autre, d’autres hurleront leur jouissance. De ce fait, le rythme est plutôt irrégulier, alternant majoritairement entre pure action, pure déconnade (voire les deux) ou pure déprime de Tony qui tente de communiquer son mal-être d’une façon ou d’une autre, déprime qui permet cependant d’étoffer finement ce super héros milliardaire, génie adulescent qui ne supporte aucune contrainte de la vie.

De toute façon, Iron Man 2, comme le 1er et à l’image de Tony Stark, ne se prend pas au sérieux. Même si parfois, certains pétages de câble de Tony Stark rappellent Peter Parker dans Spiderman 3 (oui, là je sais, ça fait plutôt mal comme comparaison), il reste une liberté de ton, une vision délirante du mythe du super héros qui permet de hisser cette suite dans la catégorie des (plutôt) bonnes adaptations de comics. Si vous aviez adoré le 1, prenez tout de même en compte que l’effet de surprise ne fonctionne plus ici, il y aura donc des déçus mais le plaisir de retrouver Tony Stark est quand même bien là. L’énergie et la passion devant et derrière la caméra de Jon Favreau et de Robert Downey Jr y sont pour beaucoup, grâce à cette présence de l’humour un peu absurde, mais aussi de respect pour le dandy en armure.

Caro

Suit Up ! Robert Downey Jr en armure pour Iron Man 2

robert-downey-junior-in-iron-man-2-suit-mark-2

People a mis la main sur la première photo de Robert Downey Junior en armure pour Iron Man 2.

Même si cette photo montre un costume avec des marqueurs déstinés à la capture de mouvements, ce second modèle paraît légerement différent de l’armure du premier opus en particulier au niveau des gants.

ironman2

Sinon, Jon Favreau a annoncé que la première rencontre entre Tony Stark et Nick Fury (Robert Downey Jr. – Samuel L. Jackson) avait été tournée, ainsi que la première scène de  Scarlett Johansson dans le costume sexy de Black Widow

Si vous voulez plus d’infos sur le film, je vous recommande donc de suivre le twitter de Jon Favreau ou le mien avec le flux de Filmgeek !

Puritanisme US + dialogues crus

On connait le puritanisme américain dès que cela concerne les mots « vulgaires ». En voici un bel exemple avec un extrait du film Snakes on a Plane, qui a subit « quelques » modifications de dialogues pour être diffusé sur le network FX.

Pour ceux qui auraient oublié les paroles originales de Samuel L. Jackson, les voici :

* Enough is enough! I have HAD it with these mothafuckin’ snakes on this mothafuckin’ plane!
* Everybody strap in! I’m about to open some fuckin’ windows.

(Via & Via)

Thor : des nouvelles du script

thor

Avec Kenneth Branagh aux commandes,  l’adaptation de Thor va être attendue au tournant par les fans, au moins autant que celle de son pote Captain America. Pour le moment pas d’info sur le casting , on sait seulement que Kenneth Branagh y jouera un rôle.

L’histoire se passera dans le monde original de Thor nommé Asgard, continent où demeurent les dieux scandinaves.

Cependant l’action ne se passera pas seulement chez les dieux, mais aussi sur Terre. ISBN.net a réussi à avoir des infos sur l’évolution du script, qui fait désormais apparaître le nom de Don Blake à la fin.

Pour ceux qui ne sont pas familier avec Thor, voici un petit résumé tiré de Wikipédia :

C’est un super-héros particulier dans le sens où il est à la fois dieu (donc très puissant) et homme, sous les traits de son alter-égo, le Dr Donald Blake. C’est son père Odin lui-même qui l’a fait devenir simple mortel, pour lui apprendre l’humilité.

L’avatar humain de Thor est tout d’abord inconscient de sa divinité passée. Il retrouve cependant une partie de sa mémoire et ses pouvoirs divins en découvrant son marteau Mjolnir. Don Blake doit alors concilier son existence de médecin talentueux mais infirme avec celle de héros surpuissant, tout en tentant de conquérir le cœur de son assistante Jane Foster. Il rejoint dans ce contexte l’équipe des vengeurs lors d’une intrigue ourdie par son frère Loki, et en devient le membre le plus puissant après Hulk.

Afin que le personnage s’incorpore bien dans le monde des Avengers (faut bien préparer le film de 2011!), je pense qu’on peut s’attendre à une partie du film sur Terre bien plus importante que le cameo de Samuel L. Jackson dans Iron Man.

thor hammer

(Via)

Affiche finale pour The Spirit

On arrête un peu (pour le moment) les news sur Watchmen et Star Trek pour vous faire découvrir le poster final de The Spirit par Frank Miller.

Ce dernier est un mix des précedents et met en avant son atout principal : son casting (Scarlett Johansson, Eva Mendes, Sarah Paulson et Samuel L. Jackson).

Via

La Sélec du mercredi – Semaine 40

la selec du mercredi

En ce mercredi 1er octobre 2008, sortent 13 films, soit beaucoup trop et voici donc La de Filmgeek selon les règles afin de vous aider à faire votre choix.

Cette semaine nous avons une tripotée de jolis noms en tête d’affiche mais je pense que je retiendrai surtout

  • Appaloosa
    De et avec Ed Harris, Viggo Mortensen

Parce que les westerns sont trop rares et que celui-là à l’air plutôt bon.

Sinon, vous avez aussi les films suivants, mais rien ne me tente, ça doit être la saison 😉 (quoique, je suis curieux de voir Roschdy Zem et Olivier Gourmet dans un film Europa Corp. mais c’est peut-être mon côté maso qui parle).

  • Go Fast
    De Olivier Van Hoofstadt et avec Roschdy Zem, Olivier Gourme
    t
  • Cliente
    De Josiane Balasko et avec Nathalie Baye, Eric Caravaca
  • Harcelés
    De Neil LaBute et avec Samuel L. Jackson, Kerry Washington
  • Séraphine
    De Martin Provost et avec Yolande Moreau, Ulrich Tukur
  • Vinyan
    De Fabrice Du Welz et avec Emmanuelle – je pose nue dans Elle tous les 2 mois – Béart, Rufus Sewell
  • De la guerre
    De Bertrand Bonello et avec Mathieu Amalric, Asia Argento
  • Afterschool
    De Antonio Campos et avec Ezra Miller, Jeremy White
  • Une histoire de famille
    De et avec Helen Hunt, Colin Firth
  • Les Enchaînés
    De Alfred Hitchcock et avec Cary Grant, Ingrid Bergman
  • Une histoire du tango
    De Caroline Neal et avec Emilio Balcarce, Leopoldo Federico
  • Killer of Sheep
    De Charles Burnett et avec Henry G. Sanders, Kaycee Moore
  • Trois faces
    De Erik Bullot

La sélec du mercredi #18

En ce mercredi 14 mai 2008 sortent 11 films, soit un nombre presque raisonnable, voici donc La de Filmgeek selon les nouvelles règles afin de vous aider à faire votre choix.

  • Un pop-corn movie
    Semi-Pro
    De Kent Alterman et avec Will Ferrell, Woody Harrelson
  • Un film familial
    Le Journal d’une baby-sitter
    De Robert Pulcini et avec Scarlett Johansson, Paul Giamatti
  • Un thriller/horreur
    Cleaner
    De Renny Harlin et avec Samuel L. Jackson, Eva Mendes
  • Un film coup de coeur
    Enfances
    De Yann Le Gal et avec Julie Gayet, Elsa Zylberstein

Et le reste :

  • Ken 1 (L’Ere de Raoh)
    De Takahiro Imamura et avec Frédéric Souterelle, Bruno Moury
  • Et puis les touristes
    De Robert Thalheim et avec Alexander Fehling, Ryszard Ronczewski
  • Sous les bombes
    De Philippe Aractingi et avec Nada Abou Farhat, Georges Khabbaz
  • On the Rumba River
    De Jacques Sarasin et avec Wendo Kolosoy
  • Reprise
    De Herve Le Roux
  • Nous avons bu la même eau
    De Serge Avédikian
  • La Femme aux cigarettes
    De Jean Negulesco et avec Ida Lupino, Cornel Wilde

Iron Man 2 : une suite pour 2010

Iron Man

Et oui, à peine le film sorti aux US, le directeur de la Paramount (distributeur du film, le film étant le produit par Marvel Enterprises) a annoncé lors de l’avant-première, que si le film marchait bien ils verraient bien une suite pour une sortie la même semaine en 2010. Aux vues des premiers chiffres d’exploitation (35 millions de $ pour le premier jour US et 22.4 millions pour les 2 premiers jours à l’international), je crois qu’on peut mettre une croix dans nos calendriers pour le 28 avril 2010.

Maintenant, on peut se demander de quoi va/peut parler cette suite (attention [SPOILER] dans la suite, des détails du film seront abordés). Si vous avez d’autres détails/théories pour le prochain films, hésitez pas à les mettre en commentaires avec une balise [SPOILER] ;).

[SPOILER ON] Continuer la lecture de « Iron Man 2 : une suite pour 2010 »

Nouveaux posters et trailer pour The Spirit de Frank Miller

SpiritTeaser

A l’occasion de la New York Comic-Con (NYCC pour les intimes), Frank Miller dévoile deux nouvelles affiches et un trailer de son prochain film, The Spirit, qui mettra en scène Gabriel Macht, Samuel L. Jackson, Scarlett Johansson, Paz Vega et Eva Mendes.

The Spirit - Eva Mendes

La bande-annonce dans la suite de l’article :
Continuer la lecture de « Nouveaux posters et trailer pour The Spirit de Frank Miller »