Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine S05E06

best of blog cinema

Toute l’équipe de de Filmgeek vous souhaite ses meilleurs voeux cinématographiques pour 2012 ! Et pour commencer cette nouvelle année du bon pied, rien de tel qu’un bon Best-Of ! 😉

Avec un menu très équilibré : des bilans ciné et séries, une rétro Spielberg, le BO des vacances et ce que nous réserve le futur.

[Séries TV] Bilan de l’année 2011 : Comédies

Comme introduit dans l’article bilan précédent, cette année les comédies sont à l’honneur et plus que ça elles sont réussies. Même si, personnellement, celles ayant le plus grand succès ne me plaisent pas vraiment. Non pas par esprit de contradiction mais simplement parce qu’elles me paraissent soit trop vulgaire – pour 2 Broke Girls – soit trop cliché – pour Suburgatory – Ou simplement pas drôles. Evidemment c’est subjectif et ces deux séries ont trouvé leur public. Mais voilà, reprocher, par exemple, à Whitney d’être trop vulgaire et mal écrite pour ensuite rigoler devant 2 Broke Girls me parait un peu insensé.

Voici donc les 4 comédies qui m’ont fait le plus rire cette année.

Whitney

Détestée de beaucoup (trop) de monde Whitney apparaît comme la meilleure comédie de cette rentrée. Pourtant c’était pas gagné, le teaser montrant la première scène du pilote était raté. La faute à la scène choisie. Si il fallait en choisir une pour donner envie ce n’était certainement pas celle là. Mais tout ceci je l’avais déjà dit dans mon petit top 5 de mi-mi-saison. Mon avis n’a pas changé et au contraire s’est renforcé. La seconde partie de cette première partie de saison (vous suivez toujours ?) ne fait que s’améliorer d’épisodes en épisodes, renforçant à chaque fois ce sentiment d’improvisation des acteurs. Je vais me répéter mais la fraîcheur apportée par cette spontanéité est vivifiante (Au moins ça oui).

Happy Endings

Ce n’est pas à proprement parlé une nouveauté puisqu’elle en est déjà à sa seconde saison, mais elle est apparue sur ABC tard dans l’année, en Avril. Elle a donc sa place dans ce bilan. A première vue on peut se dire «Encore un Friends-like, vu et revu» Oui mais non, HE (Raccourci de Happy Endings, mais vous aviez compris. La parenthèse ne sert donc pas vraiment) est un véritable feel-good. On a envie de pencher sa tête de compassion devant la naïveté d’Alex, de devenir dingue avec Penny et d’être buddy avec Max. Un bémol, la série remplace Cougar Town et ça c’est pas «cool», d’autant plus que cette dernière n’a pas encore de date de retour. Je m’imagine un duo – improbable pour tellement de raison – Happy Ending et Cougar Town, et je souris bêtement.

New Girl

J’avoue que la principale raison qui m’a fait commencer New Girl est la charmante Zooey Deschanel. Raison qui en a tout autant rebuté certains, ce que je peux comprendre puisqu’elle peut paraître assez agaçante à leur yeux. Mais je n’y peux rien je craque pour ses jolis yeux bleus, son sourire, sa joie de vivre. Je m’égare (quoique, pas tant que ça), mais le personnage de Jess est tout ce que j’aime de l’actrice, pétillante à souhait. De l’autre coté nous avons ses 3 colocataires, tout d’abord un peu effacé face au Jess show mais qui prennent peu à peu de l’importance. Il y a peut être le personnage de Wilson qui semble un peu mis de coté pour laisser place à Nick et Schmitt.

Up All Night

Voilà une des séries que j’attendais le plus ! Peut être pas pour son pitch déjà vu et revu mais pour son casting. D’abord l’excellent Will Arnett qui m’avait déçu la saison dernière dans la très mauvaise Running Wilde, mais qui reste l’inoubliable Gob d’Arrested Development (et qui a récemment joué dans l’inégale série de son ami David Cross, The Increasingly Poor Decisions of Todd Margaret). Ensuite Christina Applegate a.k.a la naïve et – disons le – idiote Kelly Bundy de l’ancienne sitcom Mariés, Deux enfants. Concernant Maya Rudolph je dois dire que j’ai un peu de mal avec elle, que ce soit son personnage assez antipathique (avec ses moments touchants certes) ou l’actrice. Si je ne saisis peut être pas toutes les subtilités du couple néo parental, n’ayant moi même pas d’enfant, la bonne humeur des deux parents et leurs maladresse sont un véritable plaisir à suivre.

Pour finir cet article je me dois d’évoquer certaines comédies qui ont marqué cette année. D’abord The Office, qui a perdu son Boss Michael Scott, après le départ de Steve Carell. A l’heure actuelle on ne peut pas dire que le meilleur choix ait été fait pour cette saison 8, qui peine à retrouver son niveau d’antan. Sans Michael Scott, le tableau devient quelque peu terne. Autre départ qui a ébranlé ce petit monde des séries, celui de Charlie Sheen, dû à son interminable histoire avec Chuck Lorre le créateur de Two and a Half Men. Après plusieurs rumeurs sur sa succession, à savoir si le personnage allait être remplacé, ou si oncle Charlie allait rester sous les traits d’un autre acteur, c’est finalement Ashton Kutcher qui a été choisi pour jouer Walden un riche jeune homme rachetant la maison de feu Charlie.

N’oublions également pas la décision incompréhensible d’NBC de ne pas mettre Community dans son programme de mi-saison. Si la comédie enregistre de très décevantes audiences, elle se place comme l’une des plus drôles de ces dernières années. Malgré ça, le soutien énorme dont peut se vanter le show peut très certainement donner envie à NBC de faire marche arrière et de vite reprogrammer Community.

Coté comédies du câble It’s Always Sunny In Philadelphia retrouve un excellent niveau après une décevante saison 6.

Romain

 

[Séries TV] Bilan de l’année 2011 : Drames

En cette fin de mois de décembre, au lendemain de Noël, il est temps de faire un bilan de cette nouvelle année de séries. Après s’être gavé de foie gras, saumon, pommes duchesses et autres mets du réveillon, d’avoir ouvert les cadeaux apportés par le père Noël – Le vrai, on ne déconne pas chez moi lors des réveillons de Noël – on doit se remettre au travail.

La grosse déception de la saison dernière semble enfin digérée et on se retrouve cette année avec des séries de bien meilleure qualité. Cette rentrée se place un peu sous le signe de la comédie. Comédies qui tirent leur épingle du jeu niveau audience, notamment New Girl qui a démarré très fort puis est peu à peu rentré dans le rang. On peut également citer 2 Broke Girls sur CBS qui a très vite fait oublier le raté Shit My Dad Says de l’année dernière. Pourtant si il y avait une seule série à retenir de cette rentrée c’est incontestablement Homeland, la série de Showtime. Inspirée de la série israélienne Hatufim, elle met en scène l’agent de la CIA Carrie Mathison (Claire Danes), informée qu’un soldat américain a été retourné contre les Etats-Unis. Cette dernière nourrissant de gros soupçons sur un soldat (Damian Lewis) récemment libéré après 8 ans de captivité en Afghanistan.

Il y a 1 mois et demi j’avais fait un Top 5 des nouvelles séries de la rentrée que je préférais. Pour cet article je vais garder cette forme et diviser en deux catégories, un premier top 5 Drama et un top 5 comédies. Ces tops ne prendrons pas en compte seulement les séries de cette rentrée, mais également celles diffusées le reste de l’année 2011.

Grimm

Si on doit juger objectivement les qualités intrinsèques de Grimm elle n’aurait pas sa place dans les meilleures séries de l’année. Mais voilà, la série a été co-créée par un certain David Greenwalt, anciennement co-producteur exécutif de Buffy et co-créateur de son spin off Angel. Le Buffyverse et moi entretenons une grande histoire d’amour et quand j’ai entendu que David Greenwalt revenait cette année avec une série fantastique, mon sang n’a fait qu’un tour. A l’instar de Once Upon A Time sur ABC, Grimm touche aux contes de fée, ici des frères Grimm. Malgré des effets spéciaux un peu douteux, on suit avec plaisir les enquêtes du détective Nick Burkhardt qui découvre, par sa tante mourante, qu’il fait partie d’une longue lignée de Grimm, chasseurs de créatures surnaturelles. Dans la lignée de Buffy ou Angel on est loin d’être dans une série manichéenne, les créatures ne sont pas invariablement très méchantes.

Suits

Après la géniale Psych et la sympathique Royal Pains, voici une troisième série estampillée USA Network dont je tombe sous le charme. Le ton léger de cette chaîne fait encore son effet ici dans Suits. Ici c’est le monde de la justice dont il est question avec Mike Ross, alors non diplômé mais doté d’une grande intelligence, recruté par l’éminent avocat Harvey Spencer pour l’épauler dans ses affaires face aux grandes entreprises. Bien écrite et bien jouée, la série, dotée également d’un sympathique casting, est un véritable plaisir à suivre.

Game Of Thrones

HBO a été ambitieuse sur ce coup là, adapter la saga éponyme de George R. R. Martin à la télévision n’était pas une mince affaire. Histoire riche en personnages, en intrigues, en rebondissements, Game Of Thrones reste haletant tout au long de ses 5 tomes (édités à ce jour) et on pouvait légitimement penser qu’une saison aurait du mal à raconter l’entièreté d’un tome. Et pourtant, c’est réussi et la première saison fait plus que bien son travail, sans raccourcis trop faciles, elle arrive à raconter chaque intrigues et développer les personnages sans nous perdre ou nous ennuyer.

Boss

Après Steven Spielberg et Martin Scorsese c’est au tour de Gus Van Sant de faire des infidélités au cinéma pour venir produire une série télévisée. Boss, dont il réalise également le pilote, voit le maire de Chicago jongler entre sa vie professionnelle et ses difficultés personnelles. On a en face de nous un homme dur, ne voulant jamais perdre la face, ne flanchant jamais devant ses opposants. A l’inverse, il n’est pas tout à fait maître de sa vie personnelle. On se retrouve devant une véritable œuvre, dure, presque étouffante et clairement géniale. Diffusée sur la chaîne Starz, la série n’a rien à envier à celles diffusées sur des chaînes comme AMC ou HBO.

Homeland

Ai-je vraiment besoin de préciser pourquoi Homeland se trouve être la meilleure série de cette année ? Les créateurs de la série, Howard Gordon et Alex Gansa, anciens producteurs de 24, portent à l’écran un thriller paranoïaque haletant, porté par un casting 4 étoiles (voir 5 étoiles au guide Michelin). On se retrouve avec un croisement entre 24, moins le côté divertissement, et la série d’espionnage trop vite annulée Rubicon. Si le final est, pour moi, une toute petite déception par rapport au reste de la saison – avec certaines facilités qui m’ont déplu – la série reste passionnante de bout en bout et donne envie de rejoindre Marty McFly dans sa Delorean et voyager dans le temps direction l’automne 2012.

Demain les comédies seront à l’honneur.

Romain

[Séries] Community : Pourquoi y croire.

« Six seasons and a movie »

Je vais revenir sur l’absence de Community du programme de la mi-saison de NBC. On sait que les audiences depuis l’année dernière sont catastrophiques et pourtant cette annonce a fait l’effet d’une petite bombe car un peu inattendue (malgré les mauvaises audiences, donc). On peut légitimement penser que la série a un pied dans la tombe et que l’annulation en fin de saison est sûre d’arriver… Et pourtant, il y a toujours un espoir de voir la série se faire renouveler pour une saison 4 !

Je m’explique, la série ne fonctionne pas du tout sur NBC (Dernière audience en date : 3,49M et 1,5% sur la cible), comme la plupart de ses programmes, mais la série est aimée de la critique et elle est différente de ce qui se fait depuis des années à la télévision. Evidemment, la qualité seule de la série ne peut sauver celle-ci, ça ne fonctionne malheureusement pas comme ça, mais elle peut compter sur une fan base assez solide et si une rumeur d’annulation arrive on peut être sûr que ces fans vont tout mettre en oeuvre pour sauver la série (On l’avait vu pour Jericho, Veronica Mars, deux mauvais exemples, car elles ont été annulées). Mais prenons pour exemple sur la même chaîne : Chuck, qui malgré des audiences insuffisantes a été sauvée 2 fois, grâce à ses fans et à Subway. Et la revoilà pour une saison 5 qui conclura la série.

 Un autre point qui peut faire pencher la balance positivement c’est Sony, qui produit la série. La société pourrait faire en sorte que Community soit renouvelée pour une saison 4 et ainsi entrer en syndication, la série aurait alors plus de 80 épisodes, ce qui serait largement suffisant.

Mais qu’est ce que la syndication ?

C’est la possibilité qu’ont d’autres chaînes de racheter la série, généralement de plus petites chaînes du câble, pour voir ses épisodes être rediffusés. Pour ça il faut qu’il y ait suffisamment d’épisodes, aux alentours de 80 donc, afin que les chaînes achetant le programme aient suffisamment de matière pour remplir leurs grilles de programmes.

Ce qui est intéressant dans cette entreprise, pour Sony, c’est le fait de pouvoir s’assurer de remplir les caisses pendant encore quelques temps.

Le site TvByNumbers parle d’un « ‘Til Death miracle reneweal« .

‘Til Death était une série diffusée sur la Fox il y a quelques années et comme Community ses audiences étaient catastrophiques. La série, aussi produite par Sony, est retirée de l’antenne en octobre en 2008-2009 (pour sa saison 3), mais a pourtant été renouvelée pour une saison 4, truc improbable au vu de ses résultats catastrophiques. Sony a réussi à faire renouveler la série pour qu’elle entre en syndication. La saison 4 a été diffusée, certes de façon sporadique pendant l’année, mais elle était belle est bien là pour le plus grand plaisir des fans.

Sony, Robert Greenblatt, on compte sur vous ! Vous savez ce que vous avez à faire.

Source : http://tvbythenumbers.zap2it.com

Et puisque vous êtes gentils je vous propose un petit bonus.

Vous le savez peut être déjà, ou pas, mais Donald Glover avant d’être Troy dans la série (Community toujours) c’est un rappeur du nom de Childish Gambino. J’ai découvert pour la première fois son titre Freaks and Geeks il y a déjà quelques mois et j’ai beaucoup, beaucoup aimé. Je vous propose donc de le découvrir si vous ne connaissez pas, et de le re-découvrir si vous le connaissez. Et comme je suis généreux, je vous propose également son dernier titre sorti (de son dernier album Camp) Bonfire.

Freaks and Geeks from Donald Glover on Vimeo.

 

Bonfire from Donald Glover on Vimeo.

Romain

[Séries TV] Nouveautés 2011 – 2012 : Le Top 5 100% subjectif

Deux mois après la rentrée séries on peut commencer objectivement à savoir quelles nouveautés sont des réussites et qu’elles autres sont des ratages total. Et je ne parle pas forcément en terme d’audience. J’ai donc décidé de vous faire un petit top 5, mais un petit top 5 totalement subjectif qui fera sûrement grincer des dents certains d’entre vous.

Je ne ferai pas vraiment d’analyses de ces séries dans cet article, d’une part parce que d’autres sites l’ont déjà fait et je n’ai pas envie de faire de redite et d’autre part parce que ce ne sera que de simples avis de pourquoi j’aime ces séries là. En tant que lecteur j’aime aussi savoir pourquoi cet épisode ou cette série plaît sans forcément lire que tel plan sublime tel personnage ou que telle scène est une métaphore du thème principal de la série ou des émotions d’un personnage. C’est tout aussi intéressant, mais ce ne sera pas le but de mon article.

 

 

J’ai pris la série en cours de route, alors que 5 épisodes étaient déjà diffusés. J’en entendais que du bien j’ai donc décidé de me lancer et voir pourquoi tout le monde était unanime sur la série. Le premier épisode m’a tout de suite convaincu, par son histoire, sa tension et évidemment son excellent casting (Damian Lewis, Claire Danes, Morena Baccarin, …), entre autres. Mais ce qui a vraiment amené cette série à la première place de mon classement ce sont les épisodes 5 et 6 qui ont accéléré les choses de manière assez significative, et pas par des événements rocambolesques sans queue ni tête. On ne tombe jamais dans la théorie du complot «facile». Je ne saurais pas trop dire quand j’ai été aussi happé par une série de ce genre. Rajouté à ça une alchimie parfaite entre Claire Danes et Damian Lewis et vous avez Homeland, LA série de la rentrée.


Ah Whitney ! quand je disais que le top allait faire grincer des dents je ciblais particulièrement cette série. Pour la simple est bonne raison qu’elle est boudée, voir détestée par quasiment tout le monde. Et je le comprends, moi même, au vu du treaser cet été, je me suis demandé comment NBC a pu commander une série pareille. Les quelques minutes du sneak peak n’étant tout simplement pas drôles, du tout. Arrive donc le pilote, que j’ai tout de même regardé par curiosité, et où pendant une bonne moitié de l’épisode mon sentiment de rejet était toujours présent. Seulement voilà, la deuxième moitié de l’épisode m’a surpris et s’est avérée être drôle, une fois passé la scène de la cérémonie de mariage je me suis retrouvé à rire des blagues et situations présentées devant moi. Et après seulement 3 épisodes ce fut le véritable coup de coeur, on se retrouve avec un couple se défiant à longueur d’épisode et se trouvant être extrêmement sympathique et surtout drôle. Il y a quelque chose d’assez différent des autres sitcoms, on les sent quasiment tout le temps en roue libre et pour cause. Si leurs répliques, leurs interactions sentent bons la spontanéité c’est justement parce que certains dialogues sont des improvisations.

Là aussi tout le monde ne sera pas d’accord. La série divise beaucoup notamment sur un élément, la pétillante – pour certains, gaçante pour d’autres – Zooey Deschanel. Si la série fait partie de ce top c’est évidemment parce que je fais partie de la première catégorie. Je suis fan de cette actrice depuis… Weeds en premier temps, puis Yes Man et surtout 500 jours ensemble où elle m’a définitivement conquise. New Girl donc, tourne autour de Jess qui emménage avec 3 gars après une difficile rupture. Là où ça peut coincer chez certains c’est le fait que la série joue beaucoup avec les mimiques d’actrice de Zooey Deschanel. Enfin, ça c’est surtout dans le pilote, puisque l’hystérie – bien que toujours présente – se disperse peu à peu chez l’actrice/son personnage, pour laisser ses nouveau colocataires prendre un peu plus d’importance. Dommage de ne pas concilier les deux puisque l’hystérie de Zooey Deschanel (et générale) est un des points forts de la série, pour moi toujours. Elle donne un coté fraîcheur et déjanté à la série vraiment plaisant.

Voilà une des séries que j’attendais le plus ! Pas par son pitch déjà vu et revu mais pour son casting de premier choix. D’abord l’excellent Will Arnett qui m’avait un peu déçu la saison dernière dans la très mauvaise Running Wilde, mais qui reste l’inoubliable Gob d’Arrested Development (et qui a récemment joué dans l’inégale série de son ami David Cross, The Increasingly Poor Decisions of Todd Margaret). Ensuite Christina Applegate a.k.a la naïve et – disons le – idiote Kelly Bundy de Mariés, Deux enfants. Concernant Maya Rudolph je dois dire que j’ai un peu de mal avec elle, que ce soit son personnage assez antipathique (avec ses moments touchants certes) ou l’actrice, que je n’avais déjà pas vraiment apprécié dans Bridesmaids. On pourrait la mettre dans le même panier que les récentes Raising Hope, voir Accidentaly On Purpose, si on classe ça dans les événements qui changent une vie. Mais pour moi ce n’est pas vraiment la même chose, et encore une fois le casting joue beaucoup là dedans. Y’a toujours plusieurs éléments qui vont caractériser pourquoi on aime telle série ou telle autre, et pour moi Will Arnett et Christina Applegate font que j’aime Up All Night. Il en serait sûrement différent si ce n’était pas eux.


Nous voici à la fin de ce top et après une déferlante de comédie voilà Once Upon A Time. Et j’en suis le premier surpris, car j’avoue avoir eu des à priori dessus, sur ce que c’était, le thème, etc… Et pourtant ça vient des producteurs exécutifs de Lost ! Mais voilà, le teaser ne m’avait pas plu du tout. Mais après 40 minutes du pilote, retournement de situation, j’ai aimé ce que j’ai vu, j’ai trouvé l’épisode bien construit, bien joué et pas trop naïf et nian nian comme j’en avais peur et surtout assez intriguant pour vouloir continuer. La série me fait même changer d’avis sur Jennifer Morrison que je trouvais banale dans House et totalement insupportable dans How I Met Your Mother. Là elle campe, avec crédibilité, une femme totalement perdu croisant la route de son fils abandonné l’amenant dans son univers de contes de fées.

Il est évident que ce classement ne plaira pas à tout le monde, mais, en même temps, c’est le but. Je veux dire, ce n’est pas vraiment drôle de voir les mêmes classements avec les mêmes séries partout. Le plus drôle c’est de donner son avis en toute subjectivité sur les séries qui nous plaise sans pour autant être taxer de «mauvais goût».

Romain

Emmy Awards 2011 : Nominations

Voici la liste des nominations de cette 63ème édition des Emmy Awards. La cérémonie sera diffusée le 18 Septembre 2011.

 

MEILLEUR DRAMA
Boardwalk Empire
Dexter
Friday Night Lights
Game of Thrones
The Good Wife
Mad Men

MEILLEURE ACTRICE DANS UN DRAMA
Kathy Bates, Harry’s Law
Connie Britton, Friday Night Lights
Mireille Enos, The Killing
Mariska Hargitay, Law & Order: SVU
Julianna Margulies, The Good Wife
Elisabeth Moss, Mad Men

MEILLEUR ACTEUR DANS UN DRAMA
Steve Buscemi, Boardwalk Empire
Kyle Chandler, Friday Night Lights
Michael C. Hall, Dexter
Jon Hamm, Mad Men
Hugh Laurie, House
Timothy Olyphant, Justified

MEILLEUR SECOND RÔLE MASCULIN DANS UN DRAMA
Peter Dinklage, Game of Thrones
Josh Charles, The Good Wife
Alan Cumming, The Good Wife
Walton Goggins, Justified
John Slattery, Mad Men
Andrew Braugher, Men of a Certain Age

MEILLEUR SECOND RÔLE FEMININ DANS UN DRAMA
Kelly Macdonald, Boardwalk Empire
Archie Panjabi, The Good Wife
Christine Baranski, The Good Wife
Margo Martindale, Justified
Michelle Forbes, The Killing
Christina Hendricks, Mad Men

MEILLEUR GUEST MASCULIN DANS UN DRAMA
Bruce Dern, Big Love
Beau Bridges, Brothers & Sisters
Michael J. Fox, The Good Wife
Paul McCrane, Harry’s Law
Jeremy Davies, Justified
Robert Morse, Mad Men

MEILLEUR GUEST FEMININ DANS UN DRAMA

Mary McDonnell, The Closer
Julia Stiles, Dexter
Loretta Devine, Grey’s Anatomy
Randee Heller, Man Men
Cara Buono, Mad Men
Joan Cusack, Shameless
Alfre Woodard, True Blood

MEILLEURE COMEDIE
The Big Bang Theory
Glee
Modern Family
The Office
Parks and Recreation
30 Rock

MEILLEURE ACTRICE DANS UNE COMEDIE
Edie Falco, Nurse Jackie
Tina Fey, 30 Rock
Laura Linney, The Big C
Melissa McCarthy, Mike & Molly
Martha Plimpton, Raising Hope
Amy Poehler, Parks and Recreation

MEILLEUR ACTEUR DANS UNE COMEDIE
Alec Baldwin, 30 Rock
Louis C.K., Louie
Steve Carell, The Office
Johnny Galecki, The Big Bang Theory
Matt LeBlanc, Episodes
Jim Parsons, The Big Bang Theory

MEILLEUR SECOND RÔLE MASCULIN DANS UNE COMEDIE
Chris Colfer, Glee
Jesse Tyler Ferguson, Modern Family
Ed O’Neill, Modern Family
Eric Stonestreet, Modern Family
Ty Burrell, Modern Family
Jon Cryer, Two and a Half Men

MEILLEUR SECOND RÔLE FEMININ DANS UNE COMEDIE
Jane Lynch, Glee
Betty White, Hot In Cleveland
Julie Bowen, Modern Family
Sofia Vergara, Modern Family
Kristen Wiig, Saturday Night Live
Jane Krakowski, 30 Rock

MEILLEUR GUEST MASCULIN DANS UNE COMEDIE
Idris Elba, The Big C
Nathan Lane, Modern Family
Zach Galifianakis, Saturday Night Live
Justin Timberlake, Saturday Night Live
Matt Damon, 30 Rock
Will Arnett, 30 Rock

MEILLEUR GUEST FEMININ DANS UNE COMEDIE
Kristin Chenoweth, Glee
Dot-Marie Jones, Glee
Gwyneth Paltrow, Glee
Cloris Leachman, Raising Hope
Tina Fey, Saturday Night Live
Elizabeth Banks, 30 Rock

 

Commençons par les catégories Drama. Les 3 nominations pour la série Friday Night Lights ont enchanté mon jeudi après midi ! La série n’a jamais eu la reconnaissance qu’elle aurait du avoir lors de ses 5 saisons. Elle a eu plusieurs nominations mais n’a gagné qu’une seule statuette, celle du meilleur casting pour un drama en 2007. Kyle Chandler est nominé pour la deuxième année consécutive et j’espère que cette année il gagnera, il le mérite.

Pour la catégorie de la meilleure série dramatique quelques changements sont visibles par rapport à l’année dernière. Exit Breaking Bad dû à une programmation tardive (la série revient le 17 Juillet pour sa 4ème saison) ainsi que Lost qui n’est plus à l’antenne et True Blood, qui baisse qualitativement années après années. Welcome à Friday Night Lights et entrée directement après une saison de Boardwalk Empire (qui a gagné le golden globe du meilleur drama en début d’année) et surtout Game Of Thrones.

Concernant les nominations pour meilleure actrice la liste n’a pas de surprise, enfin… Pas vraiment. Pour moi Mariska Hargitay de Law & Order: SVU fait tache. Pas que ce soit une mauvaise actrice au contraire mais une autre actrice aurait mérité d’être à sa place, Anna Torv de Fringe. Si au début de la série elle n’était pas forcément convaincante elle prend de plus en plus d’ampleur à partir de la 2 pour totalement exploser dans la 3 où l’actrice doit jouer 2 rôles et elle le fait à merveille. Son absence des nominations est une énorme énigme.

Chez les acteurs Hugh Laurie est présent pour la 5ème année consécutive mais j’ai bien peur qu’encore une fois l’award ne sera pas pour lui. Depuis 3 ans Bryan Cranston raflait la mise pour son interprétation d’une justesse incroyable dans Breaking Bad, il ne gagnera pas cette année puisque qu’il n’était, comme sa série, pas éligible. La bataille se jouera, je pense, entre Steve Buscemi et Jon Hamm, mais Timothy Olyphant peut être un potentiel dangereux adversaire. Pour ma part Kyle Chandler mériterait cette récompense.

Je vais vite faire le tour des seconds rôles,  Peter Dinklage de Game of Thrones doit gagner tant il éclabousse de sa classe la série.

Coté Comédie, il y a du changement par rapport à l’année dernière. Out : Curb Your Enthusiasm et Nurse Jackie (qui n’a rien à faire dans une section comédie soyons clair). The Big Bang Theory (ENFIN) et Parks and Recreation : In.

Et là je suis fâché ! Fâché parce que Community n’est pas là, Louie n’est pas là et à la place nous avons Glee et un 30 Rock en fin de vie. Alors ok Glee ça marche, Glee c’est un phénomène. Mais stop, Glee n’est plus aussi drôle que lors de sa saison 1, elle n’est plus aussi tranchante, plus aussi subversive, la série est devenue une caricature d’elle même dans cette saison 2. Pourquoi nominer une série sur son état de phénomène plus que sur sa qualité d’écriture ou d’humour ? Community (ou Louie), à ce petit jeu là, remporte haut la main la partie. Je pourrais également mettre le doigt sur la non-présence de Danny Pudi, l’hilarant Abed.

La saison dernière Modern Family gagnait l’award de la meilleure comédie ainsi que le second rôle avec Eric Stonestreet. Cette année la série risque de faire très mal à la concurrence. Pas moins de 4 acteurs sont nominés dans la catégorie meilleur second rôle (dont Ed O’Neill !), sur une liste de 6. Ou on rajoute à ça Sofía Vergara et Julie Bowen dans la catégorie de la meilleure actrice en second rôle.

The Big Bang Theory peut également avoir le sourire. Si la série est nommée pour la première fois c’est aussi le cas de Johnny Galecki qui rejoint son compère Jim Parsons dans la catégorie du meilleur acteur dans une comédie. Je rappelle que ce dernier avait gagné l’award l’année dernière ainsi qu’un Golden Globe en début d’année.

On notera aussi la présence de Louie C.K pour sa très drôle série Louie et c’est une très bonne chose !

Ces nominations ne sont dans l’ensemble pas surprenantes, mais trop d’oublis font que je ne suis pas satisfait  à 100%.

Romain

Comic Con Paris 2011 : Conférence de Gale Anne Hurd, Productrice de The Walking Dead

«I’m a geek»

Gale Anne Hurd est une productrice ayant travaillé pour des films comme Terminator, Aliens, Abyss, Armageddon et bien sûr The Walking Dead pour la télévision. Elle était une des grandes invitées du Comic Con Paris 2011.

Voici un compte rendu de cette conférence qui a eu lieu le 1er Juillet.

La productrice semblait contente d’être là et s’est rapidement prise au jeu des questions/Réponses d’Alain Carrazé et Romain Nigita ainsi que celles du public.

Avant The Walking Dead

Tout d’abord elle déclare être geek, bien avant que le terme ne devienne à la mode. Depuis petite elle lit des comic books d’abord grâce à son demi frère dont elle lisait sa littérature SF et Fantastique. Elle regardait également des séries TV telles que Dark Shadows, The Twilight Zone ou encore Lost In Space. Elle a découvert The Walking Dead dans un magasin de Comic Books Golden Apple Comics à Hollywood. Son fournisseur de Comics lui a recommandé et elle a de suite adoré ce qu’elle lisait.

Elle nous dit ensuite qu’elle a réellement découvert il y a deux ans que les histoires les plus intéressantes ne se trouvent pas au cinéma mais à la télévision et notamment sur le câble américain. Etant fan de films/séries de genre elle voulait produire une série de genre et elle s’est rappelée le comic book qu’elle avait adoré, The Walking Dead, dont elle apprendra, en cherchant un auteur, que Franck Darabont détient les droits.

Ce qui ressortait beaucoup dans ce qu’elle disait c’est qu’elle est plus intéressée par comment des gens ordinaires se retrouvent dans des situations incroyable notamment dans des mondes post-apocalyptiques. Comment la psychologie de ces personnes ressort et évolue en fonction d’un événement tel qu’une apocalypse.

Frank Darabont a commencé dans le domaine artistique et était triste de ne pas avoir travaillé pour Terminator. Il a un grand respect pour le cinéma de genre et est très en connexion avec des matériau tels que les livres de Stephen King. Il sait raconter des histoires et possèdent des personnages à la psychologie solide.

Elle nous dit ensuite que Robert Kirkman et Frank Darabont avaient proposé un projet à NBC mais la chaîne ne trouvait pas les zombies assez sexy, comme peuvent l’être les vampires.

The Walking Dead

La productrice déclare que Robert Kirkman, dès le départ, voulait être véritablement impliqué dans le projet, à l’élaboration et au développement de la série.

Etant productrice exécutive elle travaille en collaboration avec Franck Darabont et Robert Kirkman et les autres scénaristes pour parler de ce qui va se raconter chaque saison.

Une journée type de travail pour elle en ce début de production de la saison 2 : Levée à 5h – arrivée à 7h sur le plateau de tournage puis réunion avec l’équipe de tournage – une partie de la journée est consacrée au casting de nouveaux personnages – scéance d’habillage – lecture des nouveaux scripts.

Gale Anne Hurd fait ensuite une petite pause nous apprenant que Jon Bernthal, qui joue Shane dans la série, est devenu papa depuis peu et fait une photo de l’audience pour son bébé. Petite séquence  sympathique montrant la bonne humeur qui se dégage de cette conférence.

Par la suite, une fois les questions reprises elle nous apprend qu’AMC possède en octobre une case horaire «Fear Fest» où ils diffusent des films d’horreur, de science fiction et voulaient lancer une série inédite, c’est alors que Franck Darabont leur propose le pilote de The Walking Dead et la chaîne a été directement emballée. Il faut dire que voir un officier de police tuer une petite fille (zombifiée certes) fait son petit effet !

Elle a par ailleurs comparé les différences de libertés au cinéma et à la télévision, disant qu’il y avait moins de liberté au cinéma, plus vraiment de prise de risque. C’est à la télévision que les risques se prennent maintenant et depuis quelques années. Les réalisateurs arrivent d’ailleurs à la télé depuis quelques temps avec Spielberg, Scorsese, ou Darabont donc. Cette liberté permet de faire évoluer les personnages tout au long d’une saison et comprendre la quête qui anime chacun d’entre eux. Puisque The Walking Dead avant d’être une série sur des zombies, c’est une série parlant d’humains essayant de survivre dans un monde dévasté.

Il faut dire qu’une série, sur le câble tout du moins, peut développer les personnages sur 13h par saison, alors qu’un film n’en possède que 2h30. Ce n’est pas la seule grosse différence puisque 13 épisodes de The Walking Dead, par exemple, coûtent beaucoup moins cher que 50 M$ alors qu’un blockbuster de 2h – 2h30 coûte dans les 200M$.

Elle nous apprend ensuite que si la série devait continuer encore quelques temps elle ne risquait pas de manquer de matériel puisque Kirkman a des idées pour 200 numéros de The Walking Dead, sachant qu’il en y a pour le moment 80 numéros.

The Walking Dead Saison 2

Gale Anne Hurd nous a fait quelques révélations sur la saison 2 de The Walking Dead suite à la question d’Alain Carrazé.

Il y aura donc beaucoup plus de scénaristes puisque la saison fera 13 épisodes. On peut compter parmis les nouveaux Evan Reilly (Rescue Me),  Scott Gimple (Flashforward), Angela Kang (Terriers) et quelques autres. Concernant Stephen King qui désire écrire un épisode, elle nous apprend que ça ne se fera pas lors de cette seconde saison.

Coté casting de nouveaux personnages feront leur apparition puisque lors de cette saison 2 il y aura la ferme d’Hershell, Scott Wilson interprétera ce dernier tandis que Lauren Cohan (Chuck, The Vampire Diaries) tiendra le rôle de Maggie Greene.

Ensuite concernant Michael Rooker (Merle) Il y a toujours des discussions quant à son retour, sachant que seuls les 5 derniers épisodes de la seconde saison n’ont pas encore été écrits mais ce qui est sûr c’est qu’il ne sera pas de retour en tant que gouverneur malgré certaines rumeurs.

Pour finir une exclusivité pour la saison à venir, Greg Nicoreto, qui s’occupe du magnifique maquillage des zombies, va réaliser un épisode !

Mais la vraie exclue c’est que Gale Anne Hurd est une grande fan de Football et avait un maillot du Paris Saint Germain lors de cette conférence ! Ah bon ce n’est pas important ? Bon…

Voilà pour le compte rendu de cette conférence intéressante et instructive. Conférence animée par : Alain Carrazé et Romain Nigita.

Voici pour finir quelques minutes de la conférence en vidéo


Conférence de Gale Anne Hurd, productrice de The… par FilmGeek-TV

Romain

Test du Blu-ray de la série The Walking Dead

Adaptée du comic book de Robert Kirkman, par Frank Darabont (La Ligne Verte, The Mist, Les Evadés) The Walking Dead est l’un des grands succès de cette année 2010-2011. Diffusée sur la chaîne câblée AMC la série a tout de suite rencontré un véritable succès et sa courte saison 1 (6 épisodes) ne sera pas l’unique de la série puisque une saison 2, de 13 épisodes, a vite été commandée .

The Walking Dead est un petit événement pour le petit écran puisque, mise à part la mini-série anglaise Dead Set, une série consacrée aux zombies n’avait jamais été faite. Epoque où les vampires et loup garous ont la côte, The Walking Dead sonne comme un vent frais et nouveau bienvenu.

The Walking Dead ça raconte quoi ?

Victime d’un coup de feu le policier Rick Grimes se réveille après un long coma dans un hôpital dévasté. Il va vite se rendre compte que le reste du monde l’est tout autant. Il va alors tout tenter pour retrouver sa famille et essayer de survire dans ce monde ravagé par une épidémie inconnue qui transforme les gens en zombies.

Si le premier épisode, réalisé par Frank Darabont, se veut un quasi «copier-coller» du comic book, la série va peu à peu prendre ses distances pour s’en affranchir à la fin de la saison, même si les lecteurs de la BD retrouveront des éléments déjà traités dans celle-ci (notamment le camp où sont les survivants et certains événements).

Même si la série est une série de zombies, ils sont, comme dans le comic book, secondaires et elle se concentre avant tout sur nos personnages essayant de survivre par tous les moyens, la psychologie de ces derniers est alors mise en avant.

Ce genre de récit fonctionne parfaitement dans le comic book mais rencontre quelques problèmes dans la série où une narration trop lente peut être un souci pour certains téléspectateurs, le scénario doit jongler entre ça et les scènes d’actions. C’est pour cela qu’on peut voir certains comportements incohérents de la part de quelques personnages durant ces 6 épisodes.

Test Bluray

Image

La série a été filmée avec une caméra 16 mm de ce fait l’image de ce bluray n’est pas parfaite mais est tout de même très bonne et notamment les détails du maquillage des Zombies. Si ils rendent bien à l’image sur le DVD, avec le Bluray c’est encore mieux. L’image apparaît granuleuse mais cette texture apporte un plus à l’ambiance générale de la série, une sorte d’atmosphère sale collant parfaitement avec l’univers de la série.

 

Son

On a le choix entre la version française ou la version anglaise en 5.1 que l’on peut sous titrer ou non (seulement en français). Rien à dire sur l’audio tant on se croirait en plein dedans avec des sons efficaces et semblant réels et je pense notamment aux grognements des zombies.

 

Bonus

Le Bluray est assez fourni et n’a pas de bonus exclusif à ce format. On y retrouve un making-off de 30 minutes assez basique où sont expliqués chaque étapes de production de la série, avec des interventions de Frank Darabont, Robert Kirkman, Gale Anne Hurd ainsi que les acteurs.

Un document d’une trentaine de minutes qui se focalise sur chaque épisode (5 minutes par épisodes). Il y a également des petits bonus de quelques minutes où de différents membres de la production comme l’acteur Andrew Lincoln, Steven Yeun, Robert Kirkman, les producteurs répondant à des questions lors du Comic Con 2010, etc.

 

Bilan

La série est, dans l’ensemble, réussie malgré quelques détails imparfaits et un final décevant. Le Blu-ray, si il n’est pas surprenant, est assez abouti. Il propose une belle image, un son efficace et des bonus classiques mais plutôt nombreux. Si vous possédez un lecteur blu-ray et voulez (re)-découvrir la série je vous recommande chaudement cette édition.

 

Romain

 

Comic Con Paris 2011 – Saison 3

 

Aujourd’hui avait lieu la conférence de presse pour le Comic Con (et Japan Expo) qui se déroulera du 30 Juin au 3 juillet 2011.

«Comic Con’ Paris est le festival référence en France sur les cultures de l’imaginaire. Inspiré des grandes conventions américaines, l’événement est créé en 2009 et devient le rendez-vous de tous les adeptes des cultures populaires et geek, américaines et européennes. Comic Con’ Paris construit sa renommée autour de nombreux invités, événements et exclusivités. En 2010, Comic Con’ Paris et Japan Expo ont réuni plus de 170 000 visiteurs et ne comptent pas s’arrêter là. Au fil des saisons, le festival tient ainsi ses promesses. Fort de sa réussite, il poursuit sa route autour des univers cultes et des tendances culturelles actuelles : science-fiction, fantasy, fantastique, horreur, thriller… Comic Con’ Paris aborde la culture occidentale dans son ensemble, du livre à l’image en passant par le jeu, touchant aussi bien aux comics, à la BD franco-belge, aux jeux de société et aux jeux vidéo qu’aux séries TV et au cinéma européen et américain.»

Après l’annonce, il y a quelques jours, de la présence de Steven Moffat, voici le programme entier de cette 3ème saison du Comic Con Paris.

L’autre invité d’honneur de cet événement sera J. Scott Campbell, une des stars des Comics américains. Il a illustré bon nombre de Comics comme Gen¹³, Danger Girl et plus récemment The Amazing Spiderman.

Trois autres grands noms du comics et de la BD seront aussi présents. Ainsi, Steve McNiven, Aleksi Briclot et Geof Darrow sont invités à cet événement. Le premier est un illustrateur de comics canadien repéré par Marvel pour dessiner Sept épisodes de Marvel Knights 4 et plus tard les mini-séries Ultimate Secret, Civil War et Nemesis), Briclot est un illustrateur de BD de Science Fiction et Fantastique. Il dessine notamment certains jeux de cartes Magic. Le dernier a travaillé sur le film Tron et est par la suite repéré par les frères Wachowski il travaille sur le storyboard de Matrix et a participé à deux volumes de la BD.

Sont invités également le dessinateur Lee Bermejo (Lex Luthor, Man of Steel, Resident Evil), le scénariste Brian Azzarello (100 Bullets, Loveless), Adi Granov (Couvertures de Civil War, Design de l’armure d’Iron Man dans le film), Rufus Dayglo, Pasqual Ferry, David Aja, Renato Guedes, Stéphane Roux et bien d’autres…

La venue de Steven Moffat va permettre de faire vraiment découvrir la série anglaise Doctor Who, même si je pense que tous ceux venant au Comic Con connaissent très bien S. Moffat et la série.

Divers événements auront lieu autour de la série. Ainsi une Masterclass publique avec Steven Moffat sur son métier de scénariste sera mise en place. il y aura également une rencontre publique avec lui ainsi qu’une séance de dédicaces.

Au niveau des projections nous sommes également gâtés avec en avant première française la diffusion des deux premiers épisodes de la saison 6 de Doctor Who. La nouvelle série du scénariste, Sherlock, sera aussi à l’honneur avec la projection du premier épisode.

On va rester dans le monde de la série TV avec une invitée de marque. Gale Anne Hurd la productrice exécutive de la série événement d’AMC The Walking Dead sera présente pour cet évenement. C’est un gros coup que réussit le Comic Con. Cette productrice a aussi travaillé sur Abyss, Terminator et L’Incroyable Hulk. Elle parlera évidemment de la série, de son succès et de l’arrivée de la saison 2.

En exclusivité le Comic Con diffusera le pilote de Falling Skies seulement 15 jours après sa diffusion aux Etats Unis. La série est produite par Steven Spielberg. Le rôle principal est campé par Noah Wyle (Urgences) et sera un résistant face à une invasion extraterrestre.

La série anglaise Merlin déjà mise à l’honneur la saison dernière revient pour cette saison 3 avec la présence des deux stars de la série Colin Morgan et Bradley James qui interprètent les rôles de Merlin et Arthur. Ils viendront à la rencontre du public pour des séances de dédicaces et une conférence.

Il y aura également une exposition consacrée à la série présentant des costumes, armes et accessoires.

La série de science fiction française (et oui !) Metal Hurlant sera aussi présente au Comic Con. Alors que la série, toujours en cours de production, n’a toujours pas de diffuseur en France son pilote sera, pour la première fois, projetée dans un festival grand public. L’équipe de production sera présente pour discuter de la série.

D’autres événements séries sont au programme avec notamment la présence de Simon Astier qui fera un commentaire live d’un épisode de Hero Corp.

  • La série Smallville vient de se finir après 10 saisons. Le festival lui rendra hommage en diffusant en avant première le double épisode final de la série.
  • Deux épisodes ainsi qu’une interview de la série canadienne déjantée Todd And The Book Of Pure Evil, totalement inédite en France  seront projetés.
  • Séances rétrodécouvertes avec la projection du premier épisode de Karatekas and Co, série improbable d’art martiaux de 1973 avec Jean Marais. Sans oublier les diffusions de Zombies Of The Stratosphere avec Leonard Nimoy ainsi que la série culte Code Quantum.
  • Being Human (US), remake de la série anglais du même nom, suit la vie de 3 colocataires d’un Vampire, un Fantôme et un Loup-Garou bénéficiera d’une projection du double épisode pilote et d’une interview des 3 acteurs principaux.
  • Green Lantern sera également mis à l’honneur avec la diffusion d’un film d’animation sur les origines du super-héros ainsi qu’une des aventures animées de Batman.

 

Les Webséries geek seront également présentes avec Noob, Flanders Company, Nerdz et Le Visiteur Du Futur. Séries qui ont déjà conquis des milliers d’internautes et spectateurs ayant vus ces séries sur la chaîne Nolife. Plusieurs activités seront mises en place comme des projections, des quizz, des rencontres avec les acteurs et auteurs. D’autres diffusions de webséries sont prévues pendant toute la durée du festival. Au programme : documenteur avec Hoax, comics animé avec The Notorious, chasse aux gnomes avec Gnome Syndrome, résolution d’énigmes avec Mystery Squad… Un programme varié qui promet d’embarquer le public dans les innombrables univers des webséries. Egalement au programme, des diffusions de divers Fan Films.

 

Voilà pour ce riche programme de la 3ème édition du Comic Con. D’autres événements pourrait arriver au cours du mois de juin.

Filmgeek sera évidemment de la partie pendant ces 4 jours pour couvrir les évenements.

 

Romain

 

[Séries TV] Upfronts 2011 CW : La grille des programmes

 

La semaine des Upfronts se termine avec la grille de la chaîne CW (anciennement UPN et WB).

Il n’y a pas vraiment eu de surprise pour la CW lors des renouvellements et annulations, Gossip Girl a vu son audience considérablement baisser cette saison et aurait pu être annulé mais c’est la série qui réalise le meilleur taux sur le public féminin. 90210 reste aussi une saison de plus malgré des audiences basses mais elle aussi attire suffisamment de femmes pour rester à l’antenne.

Le grand événement de cette année sur la chaîne était l’arrêt de la série Smallville après 10 ans d’existence. Il était temps la série perdait grandement en qualité depuis plusieurs années.

Autre série qui ne reviendra pas, Hellcats (1 saison) qui a coulé mois après mois descendant même sous la barre des 1 millions d’audience quelques fois.

Au rayon des nouveautés la chaîne a décidé de commander 3 nouvelles séries : Hart Of Dixie, The Secret Circle et Ringer.

Hart Of Dixie verra une jeune médecin (Rachel Bilson (The O.C)) hériter d’un cabinet dans une petite ville du sud des Etats Unis.

The Secret Circle est une série tirée de livres du même auteur que ceux de The Vampire Diaries. La série raconte l’histoire d’une jeune fille changeant de ville et découvrant qu’elle est une sorcière. La série sera en duo avec The Vampire Diaries le jeudi.

Ringer était initialement prévue pour être diffusée sur CBS. Une jeune femme prend l’identité de sa soeur jumelle pour échapper à la mafia mais découvrira qu’elle a elle aussi quelques problème. La série verra le retour de Sarah Michelle Gellar à la télévision (Youpi !).

Grille des programmes :

Lundi

20H – Gossip Girl

21H – Hart Of Dixie

Mardi

20H – 90210

21H – Ringer

Mercredi

20H – H8R (Télé-réalité)

21H – American’s Next Top Model

Jeudi

20H – The Vampire Diaries

21H – The Secret Circle

Vendredi

20H – Nikita

21H – Supernatural

 

Le teen-show 90210 retourne dans sa case du mardi qu’elle occupait avant de former son duo avec Gossip Girl. Ces deux séries vont servir de « lead-in » à deux nouvelles séries. Même si ces deux séries sont des valeurs sûre de la chaîne leurs scores sont tout de même décevant et peuvent jouer un mauvais tour à Hart Of Dixie et Ringer. D’autant plus que ces nouveautés sont aux antipodes de ce que proposent les 2 teen-shows. Difficile à croire que la sauce va prendre.

La série One Tree Hill (Les Frères Scott) ne reviendra qu’à la mi-saison pour une dernière saison de 13 épisodes.

 

En italique : les nouveautés

Romain