Critique du film de Transformers 3 : La Face Cachée de la Lune de Michael Bay

Michael Bay est l’un des réalisateurs qui aura marqué ces 5 dernières années, pas tant par la qualité de ses films mais par l’adaptation au cinéma des Transformers, jouets de la marque Hasbro sortis avec la série animée en 1985. Et également par le combat incessant que se livrent les « pro » Bay et « anti » Bay.

Si la franchise est un succès commercial, la critique quant à elle est plutôt divisée et après un Transformers 2 plus ou moins raté suite à un scénario trop fouillis et les excuses de Michael Bay, ce dernier a décidé d’arrêter un temps avec Transformers et a déclaré lors d’une conférence de presse en 2009 qu’il ne voulait pas que le 3 soit son prochain film. Ce n’était, malheureusement pour lui, pas vraiment l’avis du président de la Paramount qui a alors forcé M. Bay à faire ce 3ème opus et nous voilà en 2011 avec Transformers 3 : La Face Cachée de la Lune.

C’est alors une bien jolie réponse qu’il a fournit à ses détracteurs et au président de la Paramount justement, avec ce film.

Dès les bandes annonces le film annonçait du très lourd niveau action et surtout effets spéciaux et notamment son impressionnant serpent Decepticon détruisant un immense bâtiment de Chicago. Et pour tout vous dire, ce n’est qu’une infime partie du spectaculaire du film puisqu’on a le droit à une heure d’action pure et dure, avec explosions dans tous les sens, affrontements entre Autobots et Decepticons, intervention de l’armée menée par Tyrese Gibson et Josh Duhamel qui sont de retour et bien sûr notre cher Sam Witwicky qui tente pour la 3ème fois de sauver le monde.

Parlons du casting tout d’abord, Megan Fox qui a quitté la franchise, pour les raisons que l’on connaît, a été remplacée par la mannequin anglaise Rosie Huntington-Whiteley qui rempli plus ou moins le même rôle, une Megan Fox 2.0 blonde en gros. Le reste du casting d’origine est présent dans ce troisième volet et si certains s’en sortent convenablement ce n’est pas le cas pour d’autres. D’abord Shia LaBeouf qui, même si plus hystérique encore que les précédents films, est pour ma part bien ancré dans un rôle qui lui va plutôt bien. C’est, par contre, moins bon pour John Turturro et les parents de Sam qui sont tout trois plus insupportables que jamais, le premier se permet même d’entrer dans une auto-parodie assez ridicule.

Les nouveaux venus maintenant, John Malkovich et Ken Jeong apportent la grosse touche comédie du film dans un humour encore plus hystérique (à l’image de Sam) que les précédents films et permettent de passer un bon moment lors de la première partie du film. Après Red je suis définitivement conquis par un Malkovich à l’humour absurde. Même si son rôle est trop lisse et pas assez exploité j’ai apprécié la performance de Patrick Dempsey, je n’attendais rien de lui, c’est une bonne surprise. Autre rôle assez creux, celui de Frances McDormand (Les frères Coen ont fait un lâché d’acteurs !).

Le film compte donc bien 1h finale d’action et d’effets numériques à n’en plus finir mais le début du film n’a pas vraiment à rougir avec une introduction aussi renversante que belle techniquement. Le scénario mélange également habilement l’Histoire avec sa propre histoire.

Les astronautes Neil Armstrong et Buzz Aldrin sont envoyés sur la lune pour une mission bien spéciale dont les américains n’en verront que les premiers pas et la célèbre phrase «C’est un petit pas pour l’homme, mais un bond de géant pour l’humanité ». Va alors commencer une guerre, sur Terre, sans précédent entre les Autobots et les Decepticon qui démolira une bonne partie de Chicago. Les robots sont évidemment les véritables protagonistes du film et nous découvrons celui qui était le mentor d’Optimus Prime, Sentinel Prime. Doublé par Leonard Nimoy c’est un tout vieux robot à la psychologie plutôt travaillée qui en fait un des grands personnages du film (au sens propre comme au figuré ^^), du coté des Decepticons c’est Shockwave qui impressionne par son charisme, là où seul Megatron impressionnait dans les précédents films.

Un petit mot sur la 3D qui – et je ne pensais jamais dire ça – est une réussite. Elle n’assombrit pas l’image, elle permet à Michael Bay d’être moins nerveux dans sa réalisation et permet une meilleure visibilité des affrontements.

Il est évident qu’on ne va voir ce film seulement que par pur divertissement, pour ses scènes d’actions (et parce qu’honnêtement il bombarde) et non pour son scénario ou son histoire. Le film est très loin d’être parfait, à l’image de la saga, mais il redonne un coup de boost après un 2 raté et s’imposera sans problème comme LE blockbuster de l’année.

images Paramount ©

Romain

 

Critique de Tranformers 2 La Revanche

Imprimer

Cette critique est Spoiler Free.

L’Idée Générale :

Deux ans après les événements qui ont vu la défaite de Megatron, un grand nombre d’Autobots ont répondus à l’appel d’Optimus Prime et se sont réfugiés sur Terre. Ils participent à une force de frappe internationale qui se déplace dans le monde entier pour faire face à d’autres Decepticons, qui ont eux aussi rejoint la Terre.

Le Bon :

Ce qui m’avait plu dans le premier Transformers c’était le coté gros blockbuster decomplexé assumé à fond : un scénario minimaliste, de l’action à gogo et des effets spéciaux hallucinants de réalisme. C’était, depuis 2007, la référence en terme d’action brute.

Transformers 2 La Revanche c’est la même chose, résumé en trois points : Action, Montage et Robots.

  • Action : il serait intéressant d’avoir la proportion des scènes d’actions : 50-70% du film ? Je m’emporte peut-être mais c’est l’ordre de grandeur. Le film d’ailleurs se termine par environ 50 minutes (sur 2h31!) d’actions quasi no- stop. On dépasse clairement le final dantesque qu’on peut attendre de ce genre de film.
  • Montage : Là, Michael Bay a du écouter les critiques qui lui étaient faites depuis bien longtemps. Avec un montage moins chaotique, l’action semble plus fluide et plus simple à suivre : on peut distinguer plus clairement les robots en train de se battre par exemple.
  • Robots : De 14 robots dans le premier film, on passe à 46. Ce “bestiaire” très étoffé ne pourra que ravir les fans originels. Un détail qui a son importance, pour ceux qui auront l’occasion de le voir en IMAX : il y a une scène de combat dans une forêt et vous y verrez alors un Optimus Prime en grandeur nature ;).

Le Moins Bon :

Ce genre de film n’est clairement jamais parfait et chacun y trouvera des points qui les auront dérangés. J’en retiendrais deux.

Premièrement je trouve que la surabondance de robots entraine logiquement qu’un très grand nombre sont très peu exploités. Au final, combien de robots resteront dans les mémoires à la sortie du film ? (Je ne suis pas certains de pouvoir citer plus de 25 robots, alors que ça ne fait que 5 jours que j’ai vu le film). Certes en le revoyant au ciné/DVD/Blu-Ray, cela va changer.

Deuxièmement, il y a un coté humour que je trouve plus présent que dans le premier volet. En soit, ce n’est pas forcément un mal, mais ce qui me dérange est que cet humour est transcrit principalement par deux robots appelé “Les Jumeaux”, qui ont un rôle dans le film on ne peut plus inutile. On dirait que Michael Bay à voulu se la jouer George Lucas dans Le Retour du Jedi avec les Ewoks, ou dans la deuxième trilogie avec Jar Jar Binks.

Le Bilan : Filmgeek Approved !

Personnellement, un chose est simple (et sûre ?) pour moi : si on a aimé le premier opus, on aimera ce nouveau Transformers.

Michael Bay semble avoir fait un film plus abouti, plus mature (cette fois-ci les morts ne sont plus oubliés) qui met encore plus avant l’action pour le plaisir des yeux et des oreilles.

C’est clair, j’y retourne et ça sera en IMAX cette fois-ci!

Mission accomplie.

PS : Retrouvez notre compte-rendu et les photos de la conférence de presse française du film ici-même.

Max

Conférence de presse et photocall de Transformers 2 La Revanche

Conf. Presse Transformers 6

Hier, le 12 juin n’était pas seulement le jour où AC/DC a enflammé le Stade de France. C’était aussi le jour de la conférence de presse de Transformers 2 : La Revanche en présence de Megan Fox et Shia LaBoeuf, précédée du traditionnel photocall de quelques minutes.

Comme vous pouvez le voir sur les photos, Megan Fox est aussi belle en chair et os que dans le film, alors que certains sont sûr qu’elle n’est faite que d’images de synthèses et d’animatronix :).

Conf. Presse Transformers 7

Plus sérieusement, il y a eu des questions intéressantes, d’autre beaucoup moins (comme celle sur l’origine de son nom, qui doit lui être posée trois fois par jour…). Voici donc pour moi les points à retenir :

  • Le fait de tourner le film alors qu’il était blessé à la main était très difficile, mais surtout il est passé à deux doigts d’être aveugle lorsqu’il a reçu un morceau de métal dans l’œil, durant une scène d’action.
  • La scène la plus difficile pour Shia fût la scène où il perd les pédales (dans la classe d’astronomie). Pour Megan, ce fût de tourner une scène (en talons !) avec Ramon Rodriguez où ils devaient courir à un rythme donné entre les bombonnes de gaz qui explosaient.
  • Shia indique que pour certaines scènes, comme celle de l’oscultation avec le docteur Decepticon, il devait apprendre par cœur la chorégraphie mise en place par les gens des effets spéciaux, pour pouvoir faire les mouvements au bon moment.
  • Concernant Y The Last Man, Shia confirme bien qu’il ne compte pas jouer le personnage pour le moment, mais pourquoi pas dans le futur.
  • Et pour finir, la question qui tue…”Y a t–il un rapport politique avec le fait que l’action du film se passe une partie en Egypte, et la visite d’Obama  en Egypte dernièrement”. Et Shia qui répond parfaitement : « Ce n’est pas un film sur la politique, c’est Tranformers, un film sur des jouets ! » Nuff said…

Voilà donc un conférence assez classique je pense, mais en tant que fan de Transformers, je suis ressorti de l’hôtel George V après avoir passé un très bon moment :).

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’interview en vidéo ou en audio chez nos potes de CloneWeb.

Dans la suite, d’autres photos du photocall :

Continuer la lecture de « Conférence de presse et photocall de Transformers 2 La Revanche »

La sélec du mercredi #19

La 19ième sélec du mercredi 21 mai 2008 est un peu particulière, la faute à Cannes et à son festival qui perturbe les sorties ciné, puisque cette semaine nous n’avons que quatre nouveaux films à l’affiche.

Vous l’aurez deviné, l’événement de la semaine est bien-sûr la sortie d’Indy 4, suivi du dernier film de Desplechin qui a reçu un bon accueil cannois :

  • Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal
    De Steven Spielberg et avec Harrison Ford, Cate Blanchett
  • Nés en 68
    De Olivier Ducastel, Jacques Martineau et avec Laetitia Casta, Yannick Renier
  • Un conte de Noël
    De Arnaud Desplechin et avec Catherine Deneuve, Jean-Paul Roussillon
  • L’Or du Hollandais
    De Delmer Daves et avec Alan Ladd, Ernest Borgnine

J’en profite pour vous signaler la sortie du second numéro des Inrocks consacré au Festival de Cannes, le premier était assez complet et tentait même de rentrer dans la tête du président Sean Penn ! Cette fois la couv’ est sur l’excellent Mathieu Amalric, héros du Desplechin et surtout méchant du prochain James Bond : Quantum Of Solace.

lesinrocks

Deuxième Trailer d’Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal

Il se fait vieux, mais toujours aussi rapide qu’un coup de fouet, le voilà déjà sur le net : je veux bien-sûr parler d’Indy et de la seconde bande-annonce d’Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal ou Indy4 pour les plus pressés.

Avec l’avalanche quotidienne de trailers, posters et autres teasers, sans compter les news et les photos plus ou moins anecdotiques, on ne sait plus trop où donner de la tête. On fait donc un peu le tri pour vous en vous réservant que le meilleur du meilleur.

Enfin si vous voulez voir la BA en HD c’est sur le site officiel que ça se passe.

Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal
Réalisé par Steven Spielberg et avec Harrison Ford, Karen Allen, Cate Blanchett, Shia LaBeouf, Ray Winstone, John Hurt et Jim Broadbent.
Sortie en France le 21 Mai 2008

Plus que 18 jours à attendre !

Nouvelles News et Rumeurs en Vrac #14

    wall_e_france

  • Une première affiche française pour WALL-E (via)
  • La sortie de Valkyrie, prochain film de Brian Singer, est repoussée de octobre 2008 à février 2009 (via)
  • Shia LaBeouf en préparation pour Transformers 2, c’est blessé sur le plateau d’Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal (via)
  • Iron Man montre ses premiers essais en vol, par l’intermédiaire d’un clip sur le site officiel (via)
  • Le premier trailer pour Ice Age 3 : Dawn of the Dinosaurs tourne sur le net depuis quelques jours, et ça se trouve dans la suite !