Paul (Greg Mottola) Video Blog

Greg Mottola, à qui l’on doit Supergrave et Adventureland – Job d’été à éviter revient avec Paul, qui est en phase de post-prod. Il pique à Edgar Wright (Shaun of the Dead, Hot Fuzz) son couple fétiche pour son prochain long, sobrement intitulé Paul. Simon Pegg et Nick Frost se retrouveront donc dans cette nouvelle comédie produite chez les Anglais de Working Title. Et chez Working Title, on ne fait pas les choses à moitié quand il s’agit de comédies et la production s’est donc fendue d’un blog vidéo pour satisfaire les fans -anglais- du duo masculin le plus fun du siècle.
Malheureusement pour vous, jeunes francophones, le video blog est uniquement en anglais, mais en Youtube HD. Malgré tout, ça vaut le coup d’oeil pour comprendre ce qui se trame dans Paul (sortie en 2011).

Les vidéos sont rassemblées ICI.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec l’humour des deux énergumènes, je ne saurais trop vous conseiller de louer ou acheter Shaun of the Dead, qui a marqué de son empreinte la comédie zombie dont Bienvenue à Zombieland a suivi les traces, et Hot Fuzz, comédie qui tourne en dérision une série de blockbusters américains dont Point Break ou Bad Boys. Ca se trouve facilement chez Universal.

Pour ceux qui voudraient bosser dans le cinéma, tentez votre chance chez Working Title ! Le studio anglais propose son programme « Action! » avec des financement à la hauteur de 14 k£ (soit un peu moins de 20 KEur) pour un stage dans les studios Londonniens.

Le lien ICI.

Bonne chance !

Critique : Sans Sarah, rien ne va !

sans sarah

Sans Sarah, rien de va !

Grâce à Flo et à Filmgeek, j’ai pu aller voir le dernier film produit par Judd Apatow (producteur des séries Freaks and Geeks, Les années Campus ou plus dernièrement les comédies En Cloque mode d’emploi et Supergrave) : Sans Sarah, rien de va !.

L’idée générale :

Peter Bretter (Jason Segel) vient de se faire larguer par sa petite copine (Kristen Bell), star d’une série télé qui sort à présent avec LA star du rock Aldous Snow (Russel Brand). Pour oublier son chagrin, il part en vacances à Hawaï, seul. Où, comme par hasard, il retrouve son ex avec son nouveau boyfriend…

Le bon :

Nous sommes devant un OFNI, un peu comme pour Supergrave ou En Cloque : des comédies (romantiques) ciblées pour les garçons (et plus précisément les geeks) mais où les filles se bidonnent tout autant.

Les relations hommes/femmes avec les ruptures et les rencontres sont assez réalistes finalement et comme pour En Cloque ou Supergrave, surgissent du graveleux des instants de sublime mêlés à de la franche rigolade. C’est un petit peu la magie Apatow, relevée ici par le talent de l’acteur Jason Segel, à qui l’on doit aussi l’idée originale et le scénario du film (et que l’on peut retrouver dans la série How I met your mother).

C’est frais, c’est léger, c’est joli (les paysages d’Hawaï, le pénis et le talent scénique de Segel, le déhanché de Russell Brand, les minois et bikinis de Kristen Bell et Mila Kunis).

Le moins bon :

Outre le titre français, qui me hérisse le poil (et dire qu’en VO c’est pas mieux (Forgetting Sarah Marshall), le postulat de départ est complètement abracadabrant avec des péripéties qui le sont toutes autant, des clichés, quelques longueurs et répétitions, parfois un léger manque de finesse, la plume aurait pu être plus affûtée sur quelques scènes : un peu inégal donc.

Surtout qu’il y a un peu moins de références geek que les deux précédents, on sent la volonté d’Apatow de cibler un public plus large que d’habitude.

Bilan :

Ça casse pas trois pattes à un canard, on sait qu’on ne va pas admirer un chef d’œuvre en choisissant ce genre de film mais ça reste une bonne comédie (romantique) d’été qui donne le sourire sans être trop gnangnan.

A voir avec son Chérigeek ou sa Chériegeekette pour en apprécier toute la saveur.