[Analyse] Licences Américaines Billionnaires.

Salut,

Ca faisait un bail.


Le cinéma, c’est de l’art et du business. Enfin dans l’autre sens. Ou pas.

Pour comprendre le succès d’un film, notamment aux USA, on pense à comparer son budget et ses recettes. Quand on n’est pas dans le biz, c’est difficile d’apprécier ce succès quand on ne connaît pas la somme mise en jeu dans le marketing.
C’est encore plus difficile quand certains comparent un film sortant en 2012 et un film sorti 15 ans avant. Pour vraiment comprendre une carrière de film sur le territoire US, il faut prendre en compte l’inflation. In fine, on se retrouve donc à comparer les choses vraiment comparable, à l’instar des sommes du nombre d’entrées sur le territoire français.

Dans cette « analyse », j’aimerais remettre en perspective les séries ou licences qui ont dépassé le billion (ou milliard) de dollars en recettes cumulées sur le territoire américain. Cela permet de comprendre parfois pourquoi les producteurs s’attachent ou s’acharnent à faire (re-)vivre certaines licences malgré des chiffres à priori décevants pour les derniers opus.

Les chiffres qui suivent sont issus de boxofficemojo (dont la mise à jour est un bonheur pour tout fan de dollars), en regardant les recettes cumulées, le nombre de films de la franchise (sans y ajouter les ressorties).
Ces chiffres sont virtuels, ils reflètent le nombre de places vendues pour chaque film, multiplié par le prix d’une place en 2011. Les sommes engrangées ne sont donc pas réelles mais le ratio budget/recettes est sans doute pertinent. Les plus curieux iront voir sur le site pré-cité; il comporte moultes comparaisons et autres informations budgétaires.
Si l’ensemble paraît évident, il y a tout de même quelques surprises, en tout cas je l’espère.

Continuer la lecture de « [Analyse] Licences Américaines Billionnaires. »

Compte-rendu de l’avant-première de Sucker Punch

 

Quand on m’a proposé d’aller voir Sucker Punch en avant première pour pouvoir interviewer Zack Snyder (pardon, Mr Zack Snyder) j’ai évidemment accepté tout de suite, qui serait assez fou pour refuser cette opportunité ?

Lundi soir je me suis donc rendu au Trianon, au Boulevard Rochechouart. L’heure de rendez vous pour les bloggeurs et journalistes était fixée à 19h30 – au pire 20h – je suis arrivé pour ma part à 19h. J’ai pris mes précautions et suis arrivé en avance me rappelant la mésaventure de Florian dans le RER pour la projection presse de Inception !
J’attendais patiemment devant le bâtiment devant une armée de 5 agents de sécurité en attendant mon co-équipier du soir et cameraman, Roger (et accessoirement fan de Zack Snyder).
Evidemment le stress montait de plus en plus, d’une part parce que c’était ma toute première interview et d’autre part parce que c’était… Zack Snyder, je veux dire c’est pas tous les jours qu’on a le privilège de parler à un des plus grands réalisateurs d’Hollywood. Mais la bonne organisation du tapis rouge aidant j’ai réussi à gérer mon stress, plus ou moins, et bien préparer mes questions que j’allais poser quelques dizaines de minutes plus tard.

 

Chaque blog/site/chaîne de télé avait sa place attitrée, nous nous sommes donc dirigés vers la notre, en deuxième position lorsque le réalisateur arrivera. Nous plaçons notre matériel, à savoir mon appareil photo avec un petit micro accroché (un Canon 550D quand même !) et le pied de Roger (pas son vrai hein, son pied de caméra) et nous sommes fin prêts à accueillir Zack Snyder.
Celui ci arrive vers 20h10, de bonne humeur et dans une ambiance bon enfant. Première fois que je le voyais en vrai, ça fait bizarre, un mélange d’excitation, de joie et d’appréhension m’a envahi. C’était marrant parce qu’en arrivant devant nos collègues d’EcranLarge il a fait un petit saut, qu’il a réitéré devant nous, bon enfant je disais, donc. On a profité de cette première interview pour prendre un maximum de photo.
Quelques minutes plus tard arrive la notre, je lui dis que c’est un honneur de le rencontrer et pouvoir lui parler. Je lui pose ensuite mes questions, que je lis… C’est dommage car je les connaissais et voulais faire sans mon papier mais j’avais un peu le trac, beaucoup même. Finalement ça s’est bien passé, c’est quelqu’un de très ouvert, de très agréable et qui répond avec plaisir aux questions posées. Il prend même le temps de signer des autographes et dessiner Rorschach sur le comic book Watchmen de Roger.
C’était vraiment une excellente interview. Je sais pas vraiment si c’est rare ce genre de comportement chez les réalisateurs mais j’ai été assez bluffé, même si j’avais des retours comme quoi c’était une crème, j’ai été bluffé par sa disponibilité et sa gentillesse.

 

On a ensuite eu le temps de prendre d’autres photos lorsqu’il répondait aux questions des autres journalistes et bloggeurs et de vite partir à la séance pour ne pas louper le début du film. Nous sommes placés au balcon sur le coté gauche de l’écran, des sièges pas très confortables mais nous voyons bien l’écran et le sac contenant une bouteille d’eau, un sandwich et une sucette était le bienvenu.
Avant le début du film, Zack Snyder est venu nous faire un petit coucou (pas à nous spécialement, à la salle). Ce moment était assez cocasse puisque le traducteur qui faisait un peu la biographie du bonhomme avant qu’il vienne, l’a accueilli en l’appelant «Jack Seider» avec une petite pause entre les deux mots dans le genre «et merde j’ai raté son prénom, essayons de nous rattraper sur son nom de famille» ou pas donc.

 

 

Le film se passe, Roger a beaucoup aimé et j’ai trouvé que la deuxième vision est toujours aussi bonne que la première, c’est une bonne nouvelle. Nous nous rendons à la soirée qui se déroule juste en dessous, beaucoup de monde est présent, quelques personnalités, une musique forte, une lumière rouge – trop – tamisée, mais open bar ce qui est plutôt sympa. On ne s’est donc pas privés pour prendre une ou deux coupes de champagne et de délicieux macarons. On découvrait également une sympathique exposition avec des dessins du film dans une pièce à coté. Le temps de prendre quelques photos et quelques vidéos la salle se vidait et les serveurs commençaient à ranger. Je suis allé demander à un agent de sécurité, qui gardait deux tables entourées de bandeaux rouges, si Zack Snyder allait passer à la soirée (ce qui était, je crois, prévu). Me disant que non nous sommes donc partis, en se demandant tout de même pourquoi cet agent gardait deux tables vides.

 

 

Résultat de la soirée : Parfaite et on y prend vite goût ^^ Par contre un seul bémol, à la fin de mon interview Zack Snyder allait pour me serrer la main en même temps que je lui demandais si il pouvait signer quelques trucs. Je culpabilise depuis, du vent que je lui ai mis, j’en suis pas à pleurer tous les soirs depuis mais quand même. Alors qu’il a même pas du y prêter attention ^^

Romain

Toutes les photos de la soirée sont dans la suite du post et à venir, la vidéo de l’interview :

Continuer la lecture de « Compte-rendu de l’avant-première de Sucker Punch »

Zoom (rapide, en traveling arrière) sur Joel Silver

commando
Qui connaît le producteur Joël Silver ? Si je vous dit L’Arme Fatale, Piège de Cristal, Prédator, Matrix ou V pour Vendetta, ça vous rafraîchit la mémoire ? Ou alors l’ultimate, version codifiée du jeu au frisbee ? Ouais, il a co-inventé dans les années 70 !

joelsilver

Sur FilmGeek ce soir, on va parler un peu business et production, puisque les prochaines productions de Joël Silver font parler d’elles : tout d’abord Ninja Assassin, mais également Sherlock Holmes et Le Livre d’Eli.

Joël Silver a aujourd’hui 57 ans. Avant de lancer Silver Pictures en 1985, il a produit pour Fox et Paramount, notamment des films de Walter Hill et en particulier deux de ses films majeurs : Les Guerriers de la Nuit (dont Tony Scott veut faire un remake) et 48hrs.

Continuer la lecture de « Zoom (rapide, en traveling arrière) sur Joel Silver »

Darren Aronofsky, Mark Millar et Christopher Nolan parlent

Cette semaine a été très bavarde à Hollywood, personne ne pouvait tenir sa langue, tout le monde avait trop hâte de parler de ses projets.

robocop 2010

Ainsi, Darren Aronofsky, en confiance après le carton critique de son Wrestler, nous parle de son Robocop 2010 qui ne sera donc pas un suite mais bien une nouvelle vision du personnage transposé à notre époque même si le Robocop de Paul Verhoeven se plaçait déjà dans un futur proche.
Enfin, il se dit fan du film (qui ne l’est pas d’ailleurs ?) et comme il est loin d’être manchot, je pense qu’on peut lui faire confiance !

mark millar superman

Mark Millar quant à lui veut aussi son reboot et se lache complètement en parlant de sa propre version de Superman, en trois films d’une durée totale de huit heures tournés par un gros réalisateur hollywoodiens (pitié pas Brett Ratner) et sortant chaque opus à une année d’intervalle.
Il compare ainsi son Clark Kent au Michael Corleone du Parrain, suivant son histoire complète de Kal-El sur Krypton, il y a plusieurs milliers d’années à un Superman unique survivant sur Terre, alors que le soleil devient une supernova et qu’il perd tous ses pouvoirs.

 

batman superman

Par contre, cette idée ne plaira pas forécement à Christopher Nolan qui se décide enfin à parler de l’après TDK et évoque le futur Batman 3 et La Ligue des Justiciers en précisant que les super-héros et leurs super-pouvoirs n’ont pas leur place dans l’univers qu’il a mis en place avec Batman Begins et The Dark Knight et que même si Batman est indispensable à la JLA, il aurait un peu de mal à cohabiter avec Superman.

Gageons que la Warner trouvera une solution et des arguments pour que cela fonctionne 😉

Superman, Iron Man, Hulk, etc. : Supernews de super-héros

Depuis plusieurs jours, des news sur les adaptations de comics pleuvent sur le web, voici ce qu’il faut retenir :

conan_teaser_poster

Brett Ratner est partout : sur Conan et Superman surtout, il ne lache pas le morceau en parlant du script de J.J. Abrams (qui est partout aussi d’ailleurs) plus sombre, plus « Dark Knight » et qu’il se verrai bien reprendre le projet (après avoir flingué les X-Men). Pendant ce temps, les producteurs de Conan en profite pour lacher un teaser poster sur le web.

iron man 2 logo

Côté Marvel Studios, John Favreau commence a beaucoup (trop) parlé d’Iron Man 2 et 3 : Imax, 3D, etc. C’est bon signe, mais perso je préfère ne pas me spoiler même si je pense que Max vous fera un petit topo dessus bientôt.

longoria wasp guepe avengers vengeurs

Eva Longoria pourrait jouer Wasp – La Guèpe – dans le futur film The Avengers, c’est en tout cas ce que déduisent les blogueurs US après avoir vu une photo de Miss Parker portant des comics The Avengers. Comme quoi les rumeurs vont vite et j’ai intéret à faire gaffe en sortant de Pulp’s avec des numéros de Captain America sous le bras.

captain america the first avenger logo

Oh subtile transition : Matthew Mc Conaughey a nié son implication dans le film The First Avenger : Captain America. La chasse au futur super-soldat est donc encore ouverte !

avengers movie logo

Sinon, Edward Norton ne le sent pas trop pour Hulk 2 et donc pas trop non plus pour The Avengers : va-t-on avoir droit à un nouvel acteur pour interprété le Géant Vert ?

Pour finir, Hop ! Deux nouveaux posters pour The Spirit dont les marketeux ont fort à faire pour vendre un film dont les premiers extraits sont catastrophiques. Continuer la lecture de « Superman, Iron Man, Hulk, etc. : Supernews de super-héros »

Nouvelles News et Rumeurs en Vrac #13

Ce lundi a été plutôt chargé en annonce de casting, afin de s’y retrouver un peu, voici un résumé de la journée avec un Nouvelles News et Rumeurs en Vrac spécial Casting :

  • On commence par le plus gros : après avoir massacré Darth Vader, Hayden Christensen s’attaque à Superman dans le Justice League de George Miller.
  • Paul Giamatti pourrait interpréter Karl Rove et ainsi rejoindre Josh Brolin, Elizabeth Banks, James Cromwell et Ellen Burstyn dans le biopic d’Oliver Stone sur George W. Bush sobrement intitulé W.
  • Autres recrues pour d’autres films d’horreur, Derek Mears (La colline a des yeux 2) a été casté pour reprendre le rôle de Jason Voorhees dans le remake de Vendredi 13 tandis que Henry Lee Hopper, Denzel Whitaker, Shareeka Epps et Emily Meade rejoignent la distribution de 25/8 réalisé par Wes Craven.
  • Encore, une histoire de monstres, mais de la musique cette fois : Chuck Berry sera incarné par Mos Def dans Cadillac Records.
  • Enfin, dans le genre improbable, Madonna voudrait bien reprendre le premier rôle d’un éventuel remake de Casablanca

PS : Rappel, pour ceux qui ne suivent pas, au fond, Thomas Sangster (Love Actually) sera le Tintin de Steven Spielberg.