Critique du film Zero Theorem de Terry Gilliam

zero-theorem-poster

Zero Theorem
Réalisé par Terry GILLIAM
USA/GB 2013 1h46
avec Christoph Waltz, Mélanie Thierry, David Thewlis, Lucas Hedges,
Tilda Swinton, Matt Damon, Sanjeev Bhaskar, Peter Stormare, Ben Whishaw…
Scénario de Pat Rushin

C’est la nouvelle folie de Terry Gilliam, le plus américain en même temps que le plus visionnaire des indépassables Monty Python, et c’est une sorte de Brazil trente ans plus tard… On retrouve cette même vison kafkaïenne et déjantée de la société, avec les couleurs flashy en plus. Cette veine de l’anticipation – même si l’univers ici décrit n’est qu’une très crédible extrapolation du nôtre – permet à Gilliam d’exploiter au mieux son imaginaire débordant. On retrouve sa patte dans les décors style rétro-futuriste, dans les costumes et les coiffures plus extravagants les uns que les que les autres. Le film déborde d’idées, de trouvailles saisissantes, comme ces publicités qui vous suivent partout dans la rue, ou ces fêtes où chacun danse sur sa propre musique sortie de ses écouteurs… Une dystopie foisonnante, bourrée d’imagination, d’humour et de générosité.

Londres, dans un avenir proche. Les avancées technologiques ont placé le monde sous la surveillance d’une autorité invisible et toute-puissante : Management, un cousin germain de Big Brother… Qohen Leth, génie de l’informatique, vit reclus dans une chapelle abandonnée où il attend désespérément l’appel téléphonique qui lui apportera les réponses à toutes les questions qu’il se pose, donnant ainsi, enfin, un sens à sa vie. Malheureusement il doit régulièrement quitter son antre pour aller travailler, au risque de louper se fameux appel, il doit se mêler à ses congénères, ce qu’il redoute au plus haut point…
Jusqu’au jour où Management lui confie un projet ultra-confidentiel : il va devoir décrypter le fameux « Théorème Zero », qui prouvera que l’infini existe… ou démontrera que ce n’est qu’un leurre. Et pour cette mission spéciale, Qohen pourra effectuer ses recherches sans bouger de chez lui, le bonheur ultime. Mais la studieuse solitude du chercheur de fond est perturbée par les visites intempestives des émissaires de Management : Joby, sorte d’inspecteur des travaux finis, Bob, un jeune informaticien surdoué, et la voluptueuse autant que mystérieuse Bainsley, qui fait tout pour le séduire. Sans compter les interventions d’une psychiatre virtuelle aussi intrusive qu’à côté de la plaque… Entre ses calculs infernaux et les contacts avec ces intrus, Qohen finira-t-il par percevoir le sens de la (sa) vie ?

Sans jamais se prendre au sérieux, en gardant en permanence son ambiance de bricolage artisanal (on est à mille lieues des blockbusters futuristes ultra-balisés), le film porte un regard à la fois amusé et inquiet sur l’évolution technologique effrénée de nos sociétés, sur le contrôle permanent, sur l’hyper-connexion obligatoire, sur l’isolement impossible et la paradoxale solitude qui en découle, sur la perte de sens et de repères… La fable est sombre dans le fond mais joyeuse dans la forme, en tout cas bourrée d’énergie et de fantaisie.
C’est le formidable Christoph Waltz, découvert par Tarantino, qui incarne Qohen : crâne rasé, timide, névrosé (il parle de lui à la première personne du pluriel), finalement très drôle et infiniment humain. Mais tous les acteurs sont épatants, y compris les guest-stars qui nous réservent quelques apparitions réjouissantes : Matt Damon en Management caméléon, ou Tilda Swinton en psy-rom complètement frappadingue.

Raoul Duke

Tuesday’s US box office report S01E02

Le dernier report date d’il y a 3 semaines et, entre temps, Avatar est sorti. Box office mojo vient de valider ses chiffres, il est temps d’en parler, à l’occasion de ce deuxième et dernier Report de la saison 1 !

Dans le top 10 après ce week end de Nöel, un mega blockbuster et 3 entrées qui réussissent à exister: Avatar, Sherlock Holmes et Alvin et les Chipmunks 2.

SamWorthingtonAvatar

Continuer la lecture de « Tuesday’s US box office report S01E02 »

Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine S03E05

best of blog cinema

Cette semaine aura été un peu particulière avec la projection privé de Rapt suivie d’un débat avec Lucas Belvaux, la projection de presse et la conférence de presse de Clones en présence de Bruce Willis himself et enfin la masterclass annulée de Terry Gilliam. On reviendra sur tout ça prochaiement, en attendant, voici un retour sur l’actu de la semaine dernière.

Au menu de ce best-of : un démarrage, un trip et un bilan.

Exposition Georges Méliès à la Cinémathèque Française

Portrait de Georges Méliès

La semaine dernière, grâce à ma geekette, j’ai pu découvrir, avant la plèbe, la nouvelle exposition de la Cinémathèque Française consacrée à Georges Méliès.

Pour ceux qui ne connaissent pas cet homme, on peut dire en résumé que c’est un des pères du cinéma et l’inventeur des effets-spéciaux au ciné.

L’exposition reprend une partie de la collection permanente de la Cinémathèque en y ajoutant des films, maquettes, costumes, dessins, décors, synopsis et autres projets de l’artiste, la rendant très vivante et accessible même aux plus jeunes. C’est aussi, par la même occasion un hommage au travail de conservation d’Henri Langlois.

On y découvre et recouvre donc un véritable génie qui a compris très vite comment se servir de cet outil naissant, son potentiel public et artistique.

Si vous n’êtes pas convaincu du rôle crucial de Méliès dans le Cinéma, il suffit de voir les œuvres de Georges Lucas, Tim Burton, Terry Gilliam, Steven Spielberg ou Michel Gondry pour s’en convaincre.

Bref, Georges Méliès est certainement le premier FilmGeek et rien que pour ça il faut aller à cette expo ! Courez-y !

Voulez-vous en savoir plus ?
Site officiel de l’exposition
Georges Méliès à la Cinémathèque
A lire :
Le catalogue « L’oeuvre de Georges Méliès » – Éditions de La Martinière / La Cinémathèque française.
A voir :
Méliès, le cinémagicien – Coffret DVD Arte Vidéo
Georges Méliès – Coffret DVD StudioCanal / Fechner Productions

 

La sélec du mercredi #14

En ce mercredi 16 avril 2008 sortent 13 films, soit encore toujours beaucoup trop, voici donc La Sélec de Filmgeek selon les règles afin de vous aider à faire votre choix.

Les sorties du mercredi 16 avril 2008 :

  • Le film fantastique pour enfant de la semaine
    Les Chroniques de Spiderwick
    De Mark Waters et avec Freddie Highmore, Sarah Bolger
  • Le film d’Alice Taglioni de la semaine
    Sans arme, ni haine, ni violence

    De et avec Jean-Paul Rouve, Alice Taglioni
  • Le film d’Edouard Baer de la semaine
    Passe-passe

    De Tonie Marshall et avec Nathalie Baye, Edouard Baer
  • La comédie romantique de la semaine
    Whatever Lola Wants

    De Nabil Ayouch et avec Laura Ramsey, Assaad Bouab
  • La grosse bouse de la semaine
    Never Back Down

    De Jeff Wadlow et avec Sean Faris, Djimon Hounsou
  • Le film de zombie de la semaine
    Shine a Light
    De Martin Scorsese et avec Mick Jagger, Keith Richards
  • Les films italiens de la semaine
    • In Memoria Di Me
      De Saverio Costanzo et avec Christo Jivkov, Stefano Antonucci
    • Rome plutôt que vous
      De Tariq Teguia et avec Samira Kaddour, Rachid Amrani
  • Le film de superloin de la semaine
    Ploy
    De Pen-ek Ratanaruang et avec Lalita Panyopas, Pornwut Sarasin
  • Les petits films que personne ne verra
    • Un roman policier
      De Stephanie Duvivier et avec Marie-Laure Descoureaux, Abdelhafid Metalsi
    • Asylum
      De Olivier Château et avec Julien Courbey, Jean-Marie Lamour
  • Le docu de la semaine
    Les U.S.A. contre John Lennon
    De David Leaf et avec John Lennon, Yoko Ono
  • La très bonne reprise de la semaine
    Brazil
    De Terry Gilliam et avec Jonathan Pryce, Robert De Niro

Il y a du progrès pour cette semaine avec des films un peu plus alléchant que la semaine dernière : surtout avec un Scorcese et un Gilliam, on ne crache jamais dessus !