Test Flash : DVD d’Invictus de Clint Eastwood

invictus dvd jaquette

Le Film : Clint est un stakhanoviste, comme Woody, il enchaîne inlassablement un à deux films par an. Alors forcèment dans le lot y a du déchet, mais comme pour Woody, un petit Eastwood reste largement supérieur à la moyenne de la production ciné. Invictus en est le parfait exemple. Le sujet est fort, la reconstitution réussie, les acteurs (Morgan Freeman, Matt Damon en tête) au niveau mais la sauce ne prend jamais. Pourtant, malgré l’absence de frisson, l’ensemble passe agréablement.

Le DVD : Côté image, les couleurs vives de l’Afrique du Sud et des stades sont bien rendues mais par contre côté son ça pèche carrément, surtout lors des matchs où les impacts auraient pu donner un peu de punch au montage trop classique. On est très très loin d’un Enfer du Dimanche question intensité :-/
Pour les bonus, c’est limite du foutage de gueule : à part une featurette où l’on apprend que Matt Damon a fait beaucoup de vélo, de la course, de la boxe et de la muscu (tout sauf du rugby quoi) pour interpréter un rugbyman, il n’y a RIEN !!!

Le Bilan : A film mineur, édition DVD mineure. On a donc le strict minimum. Niveau audio et vidéo, l’essentiel est assuré mais après question bonus il faudra repasser 🙂

Test d’Uncharted 2 : Among Thieves

Uncharted2_Logo

Heureux possesseur d’une PS3 depuis quelques mois, j’attendais avec grande impatience ce second opus des aventures de Nathan Drake, avant même d’avoir terminé le premier.

L’idée générale

Au début du jeu, on retrouve un Nathan en mauvaise posture : blessé, il est coincé dans un wagon lui même suspendu dans le vide. Hors, cette situation ne peut être expliquée qu’en repartant au début de l’histoire… qui commence 4 mois plutôt. Drake tombe sur deux collègues, Chloé et Flyn qui doivent récupérer une lampe à huile pour un certain client, lampe qui les lance sur les traces de Marco Polo…

uncharted2_hero Le bon

Il y tant de choses à dire dans cette catégorie, qu’on va rester à l’essentiel.

Encore une fois, la très grande force du jeu est sa réalisation magistrale. Naughty Dog manie à la perfection la jonction entre le jeu pur, les scènes scriptées et les vidéos préenregistrées, qui sont là pour donner les éléments narratifs les plus importants. A ça, on ajoute une histoire bien écrite et saupoudrée de dialogues qui nous font très souvent sourire et on obtient un scénario qui aurait pu être celui d’Indiana Jones 4 : on a vraiment l’impression de jouer à un film dont on est le héros.

UC2AT-Mountaineering-vista
Le scénario s’appuie sur des graphismes magnifiques et l’utilisation du moteur physique Havok pour plus de réalisme : selon les dires des développeurs, Uncharted 1 utilise 30% du cell de la PS3, alors qu’avec Uncharted 2, on est plutot autour de 100% (une image comparatives se trouve à la fin du test).

Et pour finir, nous avons un nouveau mode online qui permet de donner une deuxième vie au jeu : avec 10 modes de jeu, les parties online permettent de récupérer de l’argent qui peut être aussi obtenu en remplissant des achievements dans la partie solo et qui permettra de débloquer des skins, armes ou autres galeries d’images/vidéos par exemple.

UC2AT-Urban-warfare-melee Le moins bon

Avec autant de qualité, je n’ai pas grand choses à dire ici. Le reproche que je ferai concerne l’intelligence artificielle qui ne semble pas avoir beaucoup évolué par rapport au premier épisode.

A part ça…

Le bilan

filmgeek-approuve Voici le jeu que tout possesseur de PS3 se doit d’avoir dans sa ludothèque : graphismes, histoire, gameplay… tout est là. En surpassant le 1 dans toutes les catégories, il offre une expérience que je résumerai comme ceci : aucun jeu vidéo n’a jamais donné une bonne adaptation au cinéma mais Uncharted 2 a quant à lui réussi une parfaite adaptation du cinéma dans un jeu vidéo.

Continuer la lecture de « Test d’Uncharted 2 : Among Thieves »

Test du Blu-Ray de Yes Man + Concours

yesman_packshotbluraybd1

Le Film :

La dernière comédie en date avec Jim Carrey n’est sans doute pas son meilleur film mais il retrouve ici son genre fétiche à savoir la comédie concept, basée sur une idée simple de type  « What if » où cette fois, Carl, son personnage se voit ammener à dire oui à tout ce qu’on lui demande. Carl est alors embarqué dans de multiples aventures et rencontra même l’amour.

On pouvait s’attendre au pire connaissant la capacité du père Carrey à partir en roue libre, heureusement le scénario et le réalisateur canalise son énergie pour mieux la libérer aux instants cruciaux. Il en ressort une comédie agréable pas trop moralisatrice avec une jolie brochette de seconds rôles (Zooey Deschanel, Bradley Cooper, Danny Masterson).

Le Blu-Ray :

En ce qui concerne l’image, les couleurs sont plutôt vives mais on peut regretter des variations trop grandes de la qualité de l’image en fonction des changements de lumières des scènes.
Du côté du son, même si forcément le genre ne se prête pas aux effets surround en pagaille, les dialogues sont clairs et les ambiances dynamiques :  le contrat est rempli.

Pour les bonus c’est assez mitigé : entre les featurettes genre « l’ambiance de tournage était fantastique », « Jim Carrey est super drôle même quand on s’embête entre deux séquences » et « pour la première c’est l’équipe du film qui faisait rire Jim », on n’a plus grand chose à part la sensation que Jim a justement un peu écrasé le tournage de son omniprésence. Sans parler de la séquence Red Bull totalement exaspérante.

Le Bilan :

Le Blu-Ray en lui-même est assez décevant, je recommande donc plutôt le support DVD largement suffisant et économique pour ce type de film et ça tombe plutôt bien car FG et Warner vous propose d’en gagner 5 !

Pour cela rien de plus simple il suffit de répondre avant dimanche à concoursfilmgeek@gmail.com à la question suivante avec vos coordonnées et les 5 premières réponses recevront leur exemplaire du DVD de Yes Man.

  • Si vous voulez prendre des leçons de Guitare, vous devez appeler : John, Sam ou Floyd ?

Pour trouver la réponse, rien de plus simple il suffit d’aller voir la porte du frigo de Jim sur le site officiel du film : http://www.yes-yes-yes.fr/

Test du Blu-Ray de Gran Torino

gran-torino-en-blu-ray1

Le Film :

Beaucoup de choses ont été dîtes sur le dernier film en date du grand Clint (cf. notre critique), personnellement, je l’avais beaucoup apprécié à sa sortie au cinéma et ce dernier ne souffre pas le moins du monde de la re-vision à la maison, contrairement à Million Dollar Baby par exemple, qui je trouve, fait partie des bons films quasi impossible à revoir ou Requiem for a Dream aussi dans un autre genre (ce problème devrait faire l’objet d’un post entier d’ailleurs).

On retrouve donc avec grand plaisir le personnage de Walt campé par un Clint en grande forme, ainsi que ses deux acolythes Hmongs qu’il apprend à découvrir au fil du récit. Le film et sa structure sont très classique, mais dans le bon sens du terme : il reste simple et très efficace, souvent drôle et émouvant sans se perdre dans le superflu, à l’image de son personnage principal et de sa voiture fétiche qui donne son titre au film. La boucle est bouclée.

Le Blu-Ray :

Tout d’abord le packaging, c’est un peu bête, mais le boîtier métal du Blu-Ray est du meilleur effet, sobre, racé, il sied parfaitement au film.

Techniquement, l’image est quasi-parfaite, le transfert est très fidèle à l’image ciné d’origine en particulier au niveau des tons sombres et des noirs très présents dans le films et les nombreux plans en intérieur. Au niveau son, l’essentiel est là mais ce n’est évidemment pas avec ce genre de film que l’on va faire cracher son petit home-cinéma HD !

En ce qui concerne les bonus c’est un peu là que le bas blesse. A part une featurette de 20mn sur la production du film (La signature Eastwood : A la découverte du processus de fabrication du film) qui montre pas mal d’images des coulisses et des essais, il n’y a rien à se mettre sous la dent, les deux autres programmes sur la rélation homme/voiture étant anecdotiques. Relevons quand-même qu’ils ont le mérite d’être tous en HD.

Le Bilan :

Vous n’acheterez donc pas ce Blu-ray pour les tonnes de bonus ou les menus de fous, mais bel et bien seulement pour le film qui se suffit amplement en lui-même, la qualité de l’image et du son étant au rendez-vous et rendant justice aux tons particulièrement sombres omni-présents.

Continuer la lecture de « Test du Blu-Ray de Gran Torino »

Test DVD Les Ruines

The Ruins Les ruines 2

L’Idée Générale :

Durant leurs vacances à Cancun, Amy, sa meilleure amie Stacy et leurs petits amis respectifs, Jeff et Eric, font la connaissance d’un touriste allemand, Mathis, et de son copain grec, Dimitri. Lorsque le frère de ce dernier disparaît mystérieusement à l’intérieur d’une pyramide maya, le groupe décide d’explorer la ruine, recouverte d’une étrange plante grimpante. Pourchassés par une tribu hostile, les six jeunes sont contraints de gagner le sommet de la pyramide, déclenchant du même coup l’ire et les appétits d’une monstrueuse plante carnivore…

The Ruins Les ruines 2

Le Bon :

Plante carnivore, le mot est laché et on s’attend forcément au pire des séries B à Z mais c’était sans compter les bonnes idées du scénariste et auteur du bouquin original Scott Smith. Il a eu le bon goût de retourner les poncifs du genre et de placer l’action de ce Huis-Clos dans un milieu ouvert, en plein jour et en plein soleil.

On ajoute à cela le talent de Darius Khondji et on obtient un film plutôt agréable à regarder, tourner en extérieur et en lumière naturelle, qui donne un aspect original à ce film de genre.

Ce cadre posé, on suit donc l’irrémédiable progression de la plante rampante et vicieuse, tandis que les amitiés et les relations se dégradent en même temps que l’état physique des héros : c’est simple, mais ça fonctionne pas mal, l’humain se transforme petit à petit en plante alors que la plante devient de plus en plus humaine. On peut y voir plusieurs sens de lecture pour la plupart écologiques ou bien même une critique du tourisme ou de l’usage de certaines plantes comme stupéfiants, mais bon, ça reste un film de genre et on ne se prend pas trop la tête non plus !

Le Moins Bon :

Après l’application de ces quelques bonnes idées on tourne vite en rond et à vide, le scénario tient tout juste la distance et les acteurs sont aussi à la peine, le film se termine donc un peu en eau de boudin (normal me direz-vous avec autant de sang), la fin est expédiée et il nous reste à l’esprit deux/trois images choc mais rien d’impérissable.

The Ruins Les ruines 2

Techniquement :

La grosse surprise vient donc de la photographie et la lumière du film très léchée dont le rendu en DVD est à la hauteur. Le son n’est pas en reste non plus et on sait combien c’est important pour l’ambiance d’un film d’horreur.

Côté bonus, on a l’habituel commentaire du réalisateur ici accompagné du monteur, c’est toujours instructif, même si mon bonus préféré fut celui consacré aux décors abordant la construction des Ruines et l’élaboration de la fameuse mort rampante.

Voici un petit extrait des bonus :

Le Bilan :

Cette production de Ben Stiller ne révolutionnera pas le genre, mais son esthétique originale et ses quelques fulgurances gores charmeront les amateurs du genre.

The Ruins Les ruines 2

Continuer la lecture de « Test DVD Les Ruines »