Festival international du film d’animation d’Annecy 2011, suite.

Voici le second épisode du compte-rendu illustré du Festival international du film d’animation d’Annecy 2011 par Emilie et comme pour la première partie il faut simplement cliquer sur les images pour en profiter en grand format.

  • 3# Festival d’Annecy – mardi 13 juin
    mots clés : séance pourrie – Café des Arts – The Prodigies

Il est 9h00, les portes s’ouvrent, chacun s’empresse de trouver une place pour assister à l’interview des réalisateurs de courts-métrages passés la veille.

14H Court métrage en compétition 2

Les courts métrages en compétition 2, une des pires séances que j’ai faite.

Difficile d’écrire, de manière générale, mais encore plus sur cette séance navrante.

Ça commençait pourtant assez bien avec un film de Maw Porter et Ru Kawata Something Left, Something taken

Les personnages (qui ne sont autres que les réalisateurs eux-même)  sont attachants et expressifs.  L’animation est chouette et les dialogues aussi.  L’univers est réalisé  à l’aide d’un mélange de techniques stop motion, flash, after effect qui nous plonge dans un univers riche et inventif.

L’idée plutôt sympa, nous renvoie aux moments de panique où nous nous imaginons le pire, avec en tête des scénarios aussi effrayants les uns que les autres.

Le seul souci c’est la fin du film, qui est terriblement décevante.

Domashnij Romans de Irina LITMANOVICH

Je ne sais pas pourquoi, mais pour moi les films de l’Est dépassant les 10mn riment avec sieste. …

The Waterwalk de Johannes RIDDER

Je me suis réveillée pour « ça ». Pire encore j’ai été hypnotisée, tant le court métrage est mauvais et sans intérêt. Un homme vert et nu marche près de la mer, d’autres hommes verts et nus avancent aussi mais avec des démarches différentes. Le tout en chanson. Consternant.

Pourquoi un film pareil se retrouve à Annecy et qui plus est en compétition? Je soupçonne le jury d’avoir jouer à «  cap ou pas cap’ de le sélectionner ?»

Je ne vais pas parler du reste tant je suis déçue par ce que j’ai vu.

Je m’arrête là.

Je vais boire 2 litres de café pour survivre à cette journée.

20H30 The Prodigies – La nuit des enfants Rois –Antoine CHARREYRON

Long Métrage Hors compétition 1 –

La grande salle de Bonlieu est pleine et le public trépigne. Le film semble très attendu.

Je sors de la salle secouée, les tympans explosés malgré mes index encastrés dans mes oreilles pendant tout le film. Je remercie l’organisation d’Annecy d’avoir réduit mon audition de 50%. 😉

Le film est très physique et violent : il est interdit au moins de 12 ans seulement, ce qui m’étonne beaucoup.

J’ai l’impression de m’être pris des coups de poing pendant plus d’une heure.

Il faut l’avouer, le résultat est impressionnant. Mais la profondeur des personnages laisse à désirer. Le seul personnage possédant un peu de relief est Jimbo. Les autres sont à l’image de leur design, bien lisses et même ratés pour ce qui concerne le garçon roux. Rappelons que le réalisateur vient du jeu vidéo et a opté pour une 3D sobre, sans texture. Ce choix assumé rend l’émotion artificielle. D’autant plus que durant tout le film les personnages sont extrêmement brutalisés mais ne prennent pas de bleu, ils ont toujours le teint frais et impeccable. Par contre quand quelqu’un leur tire dessus… ils saignent.

Les faux raccords inondent le film, le scénario un peu creux n’aide pas à rattraper cela. Moi qui ai pu voir l’exposition du film, avec des croquis d’ambiance et des décors magnifiques en 2D, je suis très déçue du final.

En somme une journée pas terrible, mercredi sera mieux. Annecy c’est aussi ça, nous ne pouvons pas voir que des films qui nous plaisent.

Pour finir la journée comme il se doit je vais au Café des Arts, lieu incontournable des festivaliers.

Emilie

The Prodigies Test sur iPhone et Android

the prodigies test iphone app

The Prodigies Test, la suite de l’ARG The Prodigies arrive enfin, d’ici deux jours normalement, (donc mercredi 13 avril sur l’Appstore et l’Android Market), et sera sous forme de jeux en ligne et d’appli iPhone et Androïd, développée par l’excellent studio Bulkypix !

[Le jeu est en ligne http://www.theprodigies-lefilm.com/test/]

La partie est divisée en 4 parties : Jeux, Mobile, Missions et Fusion.

– Jeux : Là il n’y pas vraiment de solutions, les gameplays des jeux en ligne sont basiques et approximatifs mais il est déjà assez ardu d’atteindre les meilleurs scores.

  • Déduction : Retaper à l’endroit des mots qui apparaissent écrit à l’envers…
  • Concentration : il faut faire les bonnes combinaisons de couleurs mais le contrôle à la souris est affreux
  • Intelligence : Deviner le caractère suivant de chaque suite
  • Mémoire : un memory classique
  • Télékinésie : marteler son clavier avec les touches gauche-droite.

– Mobile : Les fameuses applications mobiles, non disponibles à l’heure actuelle.

On sait qu’il y aura 1 jeu d’action, 3 tests (Télékynésie, Contrôle mental et Force physique) et de quoi scanner les QR-Codes et faire ses check-in.

– Missions : Permet d’augment son score en signalant sa position chez des partenaires, en déconvrant les codes secrets sur différents sites et en scannant des QRCodes.

Voici la liste des sites et je vous laisse cherche les codes qui sont très faciles à trouver :

– Fusion : en ligne le 6 mai, soit un mois avant la sortie du film au cinéma.

Enfin, mon pseudo dans le jeu est Florian et je vous souhaite bonne chance à tous !

Continuer la lecture de « The Prodigies Test sur iPhone et Android »

Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine S04E26

best of blog cinema

Au menu de ce dimanche, Fighter, Charlie Adlard sur Walking Dead, Hell Driver, des aliens et The Prodigies !

Guide pour l’ARG The Prodigies

Nous tournons en rond dans le noir et nous sommes dévorés par le feu

On vous a déjà parlé de The Prodigies il y a quelques semaines avec le premier teaser du film. Cette dernière m’avait laissé un sentiment mitigé mais l’univers du film avait titillé ma curiosité.
Je me suis donc un peu renseigné sur le film, le roman d’origine, la genèse de sa production et peu de temps après, à la suite de la diffusion de la bande-annonce, on m’a contacté pour vous parler d’un jeu, mais pas n’importe lequel.

Je vais donc vous parler maintenant d’une forme d’ARG, mis en place dans l’univers du film, pour sa promo bien-sûr car le transmédia est la grande mode du moment, mais comme c’est plutôt bien foutu et que cela concerne une production française, cela mérite de s’y pencher un peu non ?

Le jeu propose de dévoiler, toutes les semaines, le mercredi, une nouvelles énigmes à résoudre pour accéder à du contenu exclusif (artworks, images, teasers, etc.).

En grande partie basé sur des sites créés spécifiquement pour le film, le jeu de piste en ligne explore aussi des sites existants et nécessite l’utilisation de Google ou Twitter par exemple. On y accède ainsi par un site miroir du site officiel : www.whereareyou.fr et www.uoyeraerehw.fr

Les mécanismes fondamentaux de ce type de jeux sont ici appliqués à la lettre, sans trop d’originalité comparé à ce qui a déjà été fait outre-Atlantique par exemple, mais c’est assez ludique pour que l’on prenne plaisir à creuser et chercher la solution puis toucher sa récompense.

Les habitués trouveront donc tout cela un peu simple mais les novices risquent peut-être de rester bloqués et ça serait bien dommage car la mise en scène et le travail sont de qualité et permettent d’explorer l’univers du film de manière décalée.

Je vous recommande donc chaudement de vous lancer dans ce jeu de piste virtuel et si vous êtes un peu perdu, vous trouverez dans la suite, les clés des différents niveaux.

Les solutions sont cachées afin de ne pas vous spoiler et les récompenses sont à télécharger directement sur le site suivant :

Accès au jeu :  www.uoyeraerehw.fr

Code d’accès : LNDER FILMG

Continuer la lecture de « Guide pour l’ARG The Prodigies »

Blogs Cinéma : le Best Of de la semaine S04E20

best of blog cinema

Au menu du maxi best-of de la semaine : Le Discours d’un Roi qui est un bel exemple de contre-programmation face au Ch’tis 2, Sanctum poussé par James Cameron, Chantons sous la pluie, des miniatures en séries et les premières images de The Prodigies, titre international de La nuit des enfants rois.

Cinefeed : Le discours d’un roi, dans la peau de Georges VI

Filmosphere : Sanctum, la critique : ceci n’est pas un film de James Cameron

Hollywood & Co: Culte – Chantons sous la Pluie

Cineblogywood : De mad men à Lost, de grandes séries en miniatures

FilmGeek : Bande-Annonce de The Prodigies – La Nuit des Enfants Rois

Bande-Annonce de The Prodigies – La Nuit des Enfants Rois

Voici le premier teaser du film The Prodigies – La Nuit des Enfants Rois d’Antoine Charreyron (en salle le 25 mai 2011), film d’animation adapté du roman de Bernard Lenteric paru en 1981.

J’aimais bien le design de l’affiche avec un côté Watchmen, mais j’avoue que le teaser me laisse perplexe : pourquoi un film d’animation et non pas un film live ? Pourquoi est-ce que ça paraît aussi daté alors que le film n’est pas encore sorti ?
Reste à espérer que le film soit fidèle au roman et à sa violence.

La bande-annonce sera diffusée en salle à partir de mercredi, en 3D devant Tron Legacy, ce qui ne manquera pas de faire son petit effet je suis sûr.

« Quand nous serons ensemble, le monde sera à notre merci. Ce sera la nuit, la longue nuit des enfants rois… »
Ils sont cinq, vivant aux quatre coins des Etats-Unis. Cinq petits génies, des adolescents d’une intelligence inouïe capables de manipuler l’esprit d’autrui. Jimbo Jaffar possède ces mêmes capacités et cherche depuis toujours ses semblables. Par le biais de la multinationale de son père adoptif, Killianetworks, Jimbo réussit finalement à les trouver et à les réunir. Lorsque les enfants sont victimes d’une violente agression dans Central Park commence pour les cinq surdoués une nouvelle ère, celle de la violence et de la vengeance. L’ère de la nuit des enfants rois. Vient alors pour Jimbo le moment de choisir : la stabilité de son monde d’adulte, ou cette rage destructrice qui ne l’a jamais vraiment quitté depuis l’adolescence…