Dossier Bioshock

bioshock

Aujourd’hui on va parler un peu d’un des futurs projets de Gore Verbinski. Monsieur « Pirate des Caraïbes » bosse sur deux projets en ce moment. Le premier est un long métrage d’animation intitulé Rango, avec la voix de Johnny Depp, le deuxième est l’adaptation du jeu vidéo Bioshock. Nous aurons l’occasion de revenir sur Rango plus tard car le film est en post-production et sa sortie annoncée pour 2011. Bioshock a récemment fait parler de lui car Universal, possesseur des droits, n’a pas encore l’argent pour produire le film. Estimé à 160 millions de dollars, celui-ci devrait être porté par Wentworth Miller, l’un des héros de Prison Break.
Comme chez FilmGeek, on joue aussi aux jeux vidéos, on connaît bien Bioshock ! Le jeu est sorti tout d’abord en 2007 sur PC et Xbox 360 avant de débarquer sur PS3 en 2008. Il s’agit d’un FPS (First Person Shooter) horrifique se déroulant dans la cité de Rapture. A l’origine, Rapture se voulait le pinacle de la science et de la culture. Bien sûr, les choses dégénèrent et les habitants de la cité, génétiquement modifiés, se sont pour partie transformés en monstres à la recherche de l’Adam. L’Adam, c’est cette substance qui permet d’améliorer les capacités de celui qui le prend. Dans le premier épisode de Bioshock (Bioshock 2 sort en fin d’année sur PC et consoles HD), on interprête Jack, seul survivant d’un crash aérien, qui se retrouve dans Rapture. Bien sûr, il devient la cible des Chrosomes, des ex-humains génétiquement modifiés. Des injections qui permettent d’utiliser des « sorts » de feu, glace etc…, les plasmids, apportent leur lot d’effets visuels et agrémentent un gameplay assez plaisant. Le joueur rencontrera différents types de personnages que l’on vous laissera découvrir tant le jeu de 2K (ex-Irrational Game) est une réussite. Plus qu’un jeu, Bioshock propose une aventure avec une histoire qui sort un peu des sentiers battus et qui se tient bien.

Une petite vidéo pour (re-)découvrir le jeu :


Source de la vidéo : Clubic

Le jeu est visuellement très joli et l’ambiance sonore a été particulièrement travaillée. Il faut un bon PC pour profiter de la quintessence graphique alors que la version Xbox 360 est un peu moins belle, mais fluide. La version PS3 a été adaptée par les gens de Digital Extremes, qui ont l’habitude de travailler sur le moteur graphique utilisé (Unreal Engine 3). Le résultat est un peu moins fin et un peu moins fluide. Néanmoins, le jeu reste agréable car il ne s’agit pas d’une orgie d’action.
Dans Bioshock 2, le jouer interprétera un Protecteur et le gameplay s’en trouvera donc modifié (on espère), avec de nouvelles armes mais toujours les plasmids. 2K a rajouté une partie multiplayer, qui semble des plus classiques.

Quelques images de Bioshock 2

Que feront Universal et Verbinski de Bioshock ? La question se pose car les deux jeux sont très violents. On a vu que Verbinski a sû apporter avec succès une dose de frisson avec Pirates des Caraïbes et le succès de la trilogie (plus de 2 milliards et demi de dollars au cinéma) devrait lui permettre de faire à peu près ce qu’il veut. On attend avec impatience des nouvelles du film, qui marquera peut-être, avec Prince of Persia, la réussite des adaptations cinématographiques de jeux vidéos. FilmGeek consacrera prochainement un petit dossier récapitulatif des adaptations de JV au cinéma ainsi que les projets en cours. Stay Tuned !

Co-marketing MK2 VOD, Fast And Furious 4 et MSN Live Messenger

MK2, MSN Live Messenger, Universal Pictures France et l’agence The Kitchen ont mis en place une campagne de promo très originale pour le service MK2 VOD en projetant dans 58 salles la bande-annonce de Fast and Furious 4 parasitée par la conversation MSN du projectionniste, ce qui donne une situation plutôt décalée, jugez-en par vous-même :

Ce film annonce sera projeté 4000 fois en tout, ce qui nous fait, à environ 100 spectateurs par séance, 400 000 personnes qui seront sans doute bien amusées par cette exemple réussit de co-marketing, sans compter les nombreux articles qui vont reprendre l’opé ! Well done !

Si vous êtes fans d’ambient marketing en salle de cinéma, voici dans la suite, deux autres exemples très réussis aussi : Continuer la lecture de « Co-marketing MK2 VOD, Fast And Furious 4 et MSN Live Messenger »

Le Royaume sort en DVD

le royaume

L’idée générale :

Tout d’abord, faisons les présentations : Le Royaume désigne le royaume d’Arabie Saoudite où se déroulera la majeure partie du film.

Après un générique hallucinant mêlant images d’archives, typographie et animation, résumant des décennies de relation américano-arabes et posant le contexte politique forcément tendu, le film s’ouvre sur un attentat massif anti-américain en Arabie Saoudite et l’envoi sur place de quatre agents du FBI chargés de trouver les responsables.

le royaume 3le royaume 2

Le bon :

L’association de Peter Berg réalisateur, Michael Mann producteur et d’un joli casting marche très bien. La production est donc de qualité : le décor installé, on y croit et c’était nécessaire à la suite.

L’enquête et l’intrigue ne sont ici en partie qu’un prétexte permettant d’instaurer une tension permanente : ils seront forcément les cibles du prochain attentat, le risque est partout et leurs gilets par balle ne suffiront certainement pas face aux bombes-humaines. Les personnages et nous avec, sont donc toujours en mouvement, sous pression et entre explosions massives, guerrilla urbaine et western contemporain, le film avance très efficacement et on ne voit pas le temps passer.

le royaume 4le royaume 1

Le moins bon :

Le contexte politique n’est donc pas encore assez développé à mon goût et j’aurais aimé des personnages avec plus de relief et de nuances. Ici les agents du FBI se ressemblent assez, les vilains terroristes aussi et les gentils modérés pareil.

Le bilan :

Avec un sujet plutôt délicat, d’habitude réservé aux réalisateurs de gauche comme Section Eight par exemple, Peter Berg s’en sort plutôt très bien. Moins complexe qu’un Syriana mais autrement plus rythmé et punchy sans pourtant autant oublié de réfléchir, Le Royaume est donc un thriller efficace, plutôt bien réalisé.

Fiche Technique :

Le Royaume (The Kingdom)

Thriller Américain d’une durée d’1h50 sorti en salle le 31 Octobre 2007 en France.
Sortie DVD
le 18 Juillet 2008

Réalisateur : Peter Berg

  • Hancock (2008)
  • Bienvenue dans la jungle (2004)
  • Friday Night Lights (2004)
  • Very Bad Things (1999)

Acteurs :

Jamie Foxx – Ronald Fleury
Jennifer Garner – Janet Mayes
Chris Cooper – Grant Sykes
Jason Bateman – Adam Leavitt

Note : Cette critique est un article sponsorisé proposé par Universal à l’occasion de la sortie DVD du film Le Royaume. Mais je suis resté complètement libre de le rédiger et de vous livrer mon point de vue critique.

Second Trailer de L’Incroyable Hulk

C’est avec un peu de retard (fête du travail et sortie d’Iron Man obligent) que nous vous diffusons la seconde bande-annonce de L’Incroyable Hulk, deuxième production de Marvel Studios et qui, si tout se passe bien, devrait marcher sur les pas d’Iron Man en étant divertissant à souhait tout en restant fidèle aux comics.

En tout cas, le trailer va dans ce sens, puisque Marvel et Universal se décident enfin à nous montrer un peu d’action badass :

L’Incroyable Hulk (The Incredible Hulk)
Réalisé par Louis Leterrier et avec Edward Norton, Tim Roth, William Hurt, Liv Tyler et Tim Blake Nelson.
Sortie en France le 23 Juillet 2008.

Nouvelles News et Rumeurs en Vrac #8

//static.flickr.com/3126/2335648209_e839312469

  • Universal acquière les droits d’adaptation des éditions Dark Horse Comics qui éditent, entre autres, les comics Buffy, Serenity, BPRD, Evil Dead, The Goon, Emily the Strange ou bien Usagi Yujimbo : bientôt sur les écrans ?
  • George Lucas annonce Red Tails pour 2009 (Via)
  • MGM pourrait bien ressusciter la franchise Robocop ! Alors ici on dit trois fois oui, mais pas sans Verhoeven ! (Via)
  • L’Incroyable Hulk et Punisher : War Zone ont leurs sites officiels, respectivement ici et .
  • Et enfin, par vraiment une news, mais juste pour rappeler que le Printemps du Cinéma commence demain, c’est le moment de se faire une orgie cinéphilique en attendant la Fête du Cinéma 2008 😉

Apple annonce la location de films

apple tv

Aujourd’hui avait lieu a San Francisco le grand rendez-vous de l’univers Apple : la Macworld 2008.

Après des rumeurs qui courent depuis plus d’un mois, Apple vient d’officialiser l’arrivée sur iTunes Store US des films en location (pour l’international ça se fera courant 2008).

Des accords avec les plus grands studios de cinéma américain (20th Century Fox, Lions Gate, MGM, Miramax, New Line, Paramout, Sony, Touchstone , Universal, Walt Disney, Warner Bros), permettent de proposer un catalogue contenant environ 1000 Films en SD et 100 en HD fin février, le lancement du service étant aujourd’hui.

Les films seront disponibles à la location un mois après la sortie DVD, aux prix suivants :

  • « anciens » films : 2.99 $
  • nouveaux films : 3.99 $
  • pour les avoir en HD (Dolby 5.1) : rajoutez 1 $ supplémentaire soit 4.99$

Pour ce prix là, vous aurez la possibilité de garder le film au maximum 30 jours avant de le regarder, et une fois commencé, 24 heures pour le finir et le regarder autant de fois que vous voudrez, et ce sur n’importe quel matériel capable de lire des vidéos (Mac ou PC, la génération actuelle d’iPod vidéo et d’iPhone ou encore l’Apple TV) le visionnage pouvant commencer 30 secondes après le début du téléchargement, sans en attendre la fin.

Maintenant on peut s’interroger sur le succès de ce service lorsqu’il arrivera en France. Si on regarde le marché actuel, le nombre de services de VOD est assez important : les chaines de TV, les fournisseurs d’accès internet,… ; Apple peut-il donc espérer se trouver une place dans un secteur qui a l’air déjà surchargé ?

Pour y parvenir, il a plusieurs atouts sur lesquels s’appuyer :

  • le parc d’iPod/iPhone qui ne se cesse de s’agrandir au fil du temps. Possibilité de se balader facilement avec le film qu’on vient de louer et de le regarder durant les trajets maison/travail par exemple.
  • l’Apple TV. Cette fois-ci, Apple rentre dans le champ direct des différentes Internet Box présentes sur le marché. L’avantage de l’Apple TV est (comme toujours chez Apple) l’interface qui a l’air très bien pensée et intuitive à utiliser pour le consommateur lambda : possibilité d’avoir accès à toutes ses photos/musiques/vidéos et Youtube sur sa TV en un clic, le tout par le nœud central que représente iTunes (interface bien plus sexy que celle présente sur la Freebox par exemple…).
  • des prix de location qui semblent être tout à fait raisonnable, avec en plus la présence de contenu HD (reste à savoir dans quel format, sachant que l’Apple TV ne peut lire que jusqu’au 720p).

Après avoir s’être approprié le monde de la musique numérique, la vente de films et de séries, retrouver les lettres de noblesses de ses Macs et fait bouger le monde de la téléphonie, Apple arrivera-t-il a s’imposer dans le monde de la VOD ?

Éléments de réponse en 2008.

En attendant, petit aperçu du Macbook Air annoncé en même temps :

Sources : Apple , ComingSoon